Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : sandra moussempès

Tags relatifs

Dernières notes

Sandra Moussempès, « Sunny girls »

© Didier Pruvot   « Cela faisait trois nuits que je faisais le même cauchemar, maintenant même les poètes français parlent de forêts, je sais que c’est l’arbre qui cache la forêt que ce poème ne parlera pas de mes trois cauchemars, on ne parle pas de qui a détruit un sommeil paisible, parfois j’aime aussi lire des poètes qui n’ont rien à subir, rien à éprouver, rien à rejeter,...

Publié le 02/06/2015 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Sandra Moussempès, Vestiges de fillette

                                                           Reflet 1      Lèvres...

Publié le 22/05/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Sandra Moussempès, Vestiges de fillette

                     EMILY B.    (Autour de « Wuthering Heights »)     Psaume I     Chair crayeuse L’image évincée De son corps d’enfant Aux yeux creusés Une morsure de dent sous la peau   Elle se débat...

Publié le 20/01/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Sandra Moussempès, « Acrobaties dessinées »

« lorsque je me questionne je pense à penser à ma place je pense avec mes lèvres je souris mais je réfléchis sans penser en fait la pensée parle à ma place le son de mes lèvres n’existe pas si ce n’est dans la fiction sonore je voudrais vous parler je voudrais tout dire mais tout dire entraîne une réalité qui n’est plus ma façon de dire et d’être et si un film obscurcit mon champ de...

Publié le 23/02/2013 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Sandra Moussempès, Vestiges de fillette

                            I   Les cheveux et la gorge noués, Un ruban bleu posé sur le front.   La petite fille trempe une araignée dans l'eau bouillante.   Jambes croisées, à l'ombre d'un roseau, elle jaunit de la tête aux pieds.   Ses crampes la reprennent....

Publié le 18/04/2012 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1