Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : russel banks

Tags relatifs

Dernières notes

Russel Banks : Voyager

Russell Banks (1940-2023) est un écrivain américain. Après des études à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, il voyage, passe même quelque temps en Jamaïque. Il a écrit des romans, des nouvelles et de la poésie. Depuis 1998, il est membre de l’Académie américaine des arts et des lettres. Très actif politiquement, il est le président fondateur d’une fondation qui s'est donné pour...

Publié il y a 13 jours dans Le Bouquineur par Le Bouquineur | Lire la suite...

Russel Banks : Un membre permanent de la famille

Russell Banks, né en 1940 à Newton, dans le Massachusetts, est un écrivain américain. Après des études à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, il voyage, passe même quelque temps en Jamaïque. Il a écrit des romans, des nouvelles et de la poésie. Il enseigne actuellement la littérature contemporaine à Princeton. Depuis 1998, il est membre de l’Académie américaine des arts et des...

Publié le 12/04/2018 dans Le Bouquineur par Le Bouquineur | Lire la suite...

American Darling de Russel Banks

Hannah Musgrave, 59 ans, étatsunienne, quitte sa ferme écologique des Adirondacks pour le Liberia. Ce retour dans un pays où elle a vécu dans les années 70 est le point de départ du récit de sa vie. Fille de la bourgeoisie américaine de la gauche caviar, bien pensante et coincée, elle s’engage très jeune dans les mouvements révolutionnaires radicaux. Contrainte à la clandestinité et à...

Publié le 26/05/2017 dans Stéphane... par Stéphane Letourneur | Lire la suite...

Paradoxes et vérité

Russell Banks, Lointain souvenir de la peau . Traduit de l’américain par Pierre Furlan, Actes Sud, 2012, Babel, 2013 Premier paradoxe : aux États-Unis d’Amérique, les délinquants sexuels condamnés puis libérés n e doivent pas sortir des limites de leur comté, et ont interdiction de résider à moins d e 800 mètres d’un lieu susceptible d’être fréquenté par des enfants (école,...

Publié le 26/09/2014 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Page : 1