Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : revue le croquant

Tags relatifs

Dernières notes

Carnet / Un bout de chemin avec Le Croquant

Michel Cornaton (à droite) en compagnie du poète et romancier Jean Pérol avec son exemplaire du Croquant sous le bras. Meillonnas (Ain), maison Roger Vailland, fin des années 80. Photo © Christian Cottet-Emard Si ma mémoire est bonne (ce qui indique qu’elle ne l’est pas tant que cela dès lors qu’on se pose la question), la dernière livraison de la revue de sciences humaines et de...

Publié il y a 6 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Vivre seul et libre comme un arbre et fraternellement comme une forêt.

©christiancottetemard           Mon immense  ami Michel Cornaton nous a quittés le 5 octobre 2020. Rencontré en 2006, à la suite de sa lecture de Concertina , il m'avait proposé  de collaborer à la revue Le Croquant  . Depuis lors , il n'a cessé de m'encourager dans mon parcours d'écriture. J'ai toujours été touchée par son sens du ...

Publié il y a 10 jours dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

Hommage / Michel Cornaton (1936-2020)

Michel Cornaton devant chez lui à l'époque où il habitait Meillonnas dans l'Ain (Photo C. C-E) Je viens d’apprendre avec une grande tristesse la disparition lundi 5 octobre de Michel Cornaton, professeur de psychologie à l'Université de Côte d'Ivoire, Abidjan (1979-1983), professeur de psychologie sociale à l'Université Lumière-Lyon II (en 1991), directeur-fondateur de la revue...

Publié il y a 10 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

L'inversion de la fourche

Le paysan en deuil du blé planta sa fourche dents en l'air entre le sillon et l'ornière. Il libéra les emmurés :   « Si je n'avais semé que des épouvantails ? » hésita-t-il en invitant les passereaux et toutes les divinités qui font ripailles pendant que l'ingénieur travaille du chapeau.   « Foin des villages ancillaires, ta moisson s'engrange à...

Publié le 10/08/2013 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Jean Tardieu dans sa maison natale

  (Cet article que j'avais publié après la disparition de Jean Tardieu en 1995 a été repris dans la revue Le Croquant n° 57/58, été 2008). Une version abrégée a paru dans La Quinzaine littéraire du 16 février 1995, n° 664. On est venu chercher Monsieur Jean. Pour toujours. En juillet 1988, il avait tenté de retrouver son double, « l’enfant resté au bord de la route »,...

Publié le 10/08/2008 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Le Croquant et la modernité

Le Croquant n° 55-56, qui a pour thème La modernité, vient de paraître. Plutôt que d’en livrer ici une note de lecture puisque j’y participe, je préfère citer des extraits de deux passionnantes contributions, celle de Joël Clerget et celle de Jean-William Lapierre quant à lui décédé à la veille de l’été 2007 et à qui Michel Cornaton, directeur du Croquant, et Edgar Morin rendent hommage dans...

Publié le 10/12/2007 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Autopromotion éhontée (2)

Mes récentes publications dans la presse : Dans la revue Le Croquant (sciences humaines, art et littérature) n°53/54 : « Pour quelques grands arbres », un texte sur le thème de l'exil. Le Croquant : www.le-croquant.com (en librairie). Dans le Magazine des livres n°4 : « Conseils aux écrivains qui ont encore des amis », un texte pour se prévaloir contre l'esprit de sérieux, illustré d'un...

Publié le 27/05/2007 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1