Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : pio marmai

Tags relatifs

Dernières notes

En liberté ! (Pierre Salvadori)

On en finit plus de dire du mal des comédies françaises et ceci à juste titre. Poussives, bâclées, mal écrites, pas drôles voire carrément indigentes, de nombreuses horreurs sont produites chaque année et font tout de même le plein de spectateurs. Le genre est à la fois florissant commercialement ( Alad’2 , Taxi 5 , Pattaya ) et désastreux d’un point artistique. Ce qu’il y a de moins nul...

Publié le 04/11/2018 dans Ciné-club... par Cinéambulant | Lire la suite...

CE QUI NOUS LIE

de Cédric Klapish ** Avec Pio Marmai, Ana Girardot, François Civil Synopsis : Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En...

Publié le 22/06/2017 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Maestro

Maestro un film de Léa Fazer Henri est un jeune acteur qui rêve de tourner dans des films d'action mais ne décroche que des rôles insignifiants dans des séries télévisées ou des publicités pour des jus d'orange. Grâce aux conseils d'une de ses amies, il passe une audition pour le réalisateur Cédric Rovère, monstre sacré du cinéma d'auteur.  Son naturel et son aplomb convainquent...

Publié le 11/03/2015 dans the... par frenchbooklover | Lire la suite...

« Le premier jour du reste de ta vie » de Rémi Bezançon (suite et fin : critique du film)

Après un mois de pérégrinations passionnantes, bien que non cinématographiques, n’ayant vu pendant cette période que « Certains l’aiment chaud » de Billy Wilder,  de surcroit par hasard, dans un endroit improbable dans une langue qui l’était tout autant, (et donc le plaisir de revoir ce classique ainsi en a été décuplé, forcément) c’est avec une vraie soif d’émotions...

Publié le 11/08/2008 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

Page : 1