Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : perrache

Tags relatifs

Dernières notes

DIX CONVERSATIONS A RETENIR

9 Au café, quartier Perrache, vers 10h. du matin.   Un petit gros rougeaud se tient debout devant son verre de blanc au bout du comptoir, en compagnie d’un grand maigre à moustache pauvre. Ils ne sont pas rasés. Le petit raconte une altercation avec sa femme : « "Elle me dit : t’as pas d’couilles au cul. – J’y dis : "Et toi, t’avais des couilles au cul quand t’as mis du whisky...

Publié le 18/09/2019 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Le film du dimanche soir # 5

"L'insoumis", film COMPLET d'Alain Cavalier, 1964. " Screenplay by Jean Cau ", ha-ha ! Au générique également : Alain Delon, LEA MASSARI, l'O.A.S (et même la gare de Perrache en c'te temps-là), musique de Georges Delerue + ce que l'on ne voit pas (les coupes que la censure a imposées).    

Publié le 12/06/2016 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Entre deux ...

Irez-vous chercher loin ? Vous finirez sûrement par revenir, pour trouver le mieux, ou tout aussi bien que le mieux, dans ce qui vous est le mieux connu... WALT WHITMAN, extr. "Un chant pour les occupations", traduction de Louis Fabulet, in "Feuilles d'herbes", "Poèmes" éditions Gallimard 1918 Dans le grand hall de gare où le pas perdu va, où le dessin rature mille fois et...

Publié le 23/12/2014 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Beaux semblants

Si je ne bouge pas, si je ne voyage pas, j'ai comme tout le monde mes voyages sur place que je ne peux mesurer qu'à mes émotions et exprimer de la manière la plus oblique et détournée dans ce que j'écris. GILLES DELEUZE in "Pourparlers" 1972-1990, éditions de Minuit 2003.   Beaux semblants dans l'espace, à la sortie des gares , sous les arcs en plastique on tirait les...

Publié le 28/02/2014 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Gare aux marchés

Mon, oncle, qui était épicier derrière les voutes, disait toujours que la rentrée commençait après le Quinze août. C’est ce moment-là d’ailleurs qu'il choisissait pour rouvrir sa boutique familiale et reprendre pied dans la saison nouvelle. Depuis le début des années soixante, son pas de porte était sis non loin d’un marché de gros flambant neuf, qu’on venait d’ériger sur une zone en...

Publié le 18/08/2011 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Petits voyages

Donc, si après mille efforts pénibles, le lecteur décrète qu'on n'a pas atteint le port, cependant il vaut mieux sombrer dans les profondeurs en cherchant avec ardeur, que flotter sur un banc de sable. HERMAN MELVILLE , extr. "Mardi" (traduit par Charles Cestre, introduction D. Fernandez), éditions Flammarion 1990. Le mouvement nous sort du danger des aveuglements de nous mêmes,...

Publié le 30/07/2011 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Perrache

Successivement cours, allées, chaussée et quai, cette artère, est la seule à rappeler le créateur du quartier, l'architecte et ingénieur lyonnais, Michel Perrache (1726-1779), auteur du projet d'urbanisme adopté en 1770. L'idée de reporter le confluent du Rhône et de la Saône beaucoup plus au sud des remparts de l'abbaye d'Ainay, afin de gagner du sol sur le marécage et l'eau, est bien...

Publié le 25/10/2009 dans Les Rues de... par Solko | Lire la suite...

Bayard

On devrait écrire Bayart , car ce cours du deuxième arrondissement de Lyon (situé derrière les voutes) a été ainsi dénommé en mémoire du chevalier Bayart et de son oncle, Théodore du Terrail, qui était abbé d'Ainay lorsque le chevalier sans peur et sans reproche fit à Lyon ses premiers pas dans un tournoi, dans la plaine de la Guillotière. En 1494, en effet, alors qu'il n'était...

Publié le 07/10/2009 dans Les Rues de... par Solko | Lire la suite...

Quatre petits indiens ...

Art contemporain sauvage, juste à côté du mythique ELAC et de la non moins mythique salle Mermillon, quatre petits indiens (géants) gardent la sortie du parking de la gare de Lyon-Perrache ... "Quatre petits indiens" à ne pas confondre avec "Dix petits Indiens", le film américain réalisé par RENE CLAIR en 1945, sur la trame du roman des "Dix petits nègres" d'AGATHA CHRISTIE. Ni avec les...

Publié le 22/08/2008 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Le tour de Lyon en 80 mots

Descendue du train de Perrache, je visitai les places Bellecour, Terreaux et Célestins puis le palais St pierre et l'Opéra. Je montai à Croix- Rousse en bifurquant jusqu'à Fourvière. Un métro m'emmena à Vaise, un bus à la Duchère, d'où je vis la Saône que je traversai pour rejoindre le Rhône et le Parc de la Tête d'Or. Puis j'errai de St Jean à la Guillotière. Il fût alors temps de...

Publié le 18/08/2008 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant

Tags les plus populaires