Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : ovide

Tags relatifs

Dernières notes

Ecoutez Ovide et Lucrèce

La littérature antique n’attire pas les foules. Je sais qu’en matière de livre audio la majorité des adeptes va préférer un roman mais …… Tentez l’expérience et peut être l' écoute vous donnera envie de lire Les Métamorphoses ou De natura rerum.   Mon chemin vers les livres Qu’est-ce qui m’a mené vers ces deux livres audio ?   Un intérêt...

Publié le 13/05/2019 dans A sauts et à... par ivre de livres | Lire la suite...

Panthéon

Au cœur du rione Pigna le prestigieux Panthéon : L’Antiquité l’avait consacré « à tous les dieux », c’est-à-dire au fond, à aucun. A celui des touristes, s’il existe, et des créateurs de circuits qui firent de lui un incontournable de Rome, entre Colisée et basilique saint-Pierre. Le nom de son constructeur (Agrippa) gravé sur son portique a traversé les siècles :...

Publié le 21/05/2016 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Heurt de gloire

      Le crieur de nuit annonça l'heure des Métamorphoses . - Allons-y..., se dirent Les anges brisés de Somerstown .

Publié le 07/05/2014 dans livres,... par absolu | Lire la suite...

OVIDE : NARCISSE OU L'AMOUR DE SA PROPRE IMAGE

"Je suis séduit, je vois, mais ce que je vois et qui me séduit, je ne puis le saisir ; si grande est l’erreur qui m’abuse dans mon amour. Et, pour ajouter encore à ma douleur, ni l’immensité de la mer ne nous sépare, ni une longue route, ni des mon­tagnes, ni des murailles aux portes closes : une mince couche d’eau est tout ce qui empêche notre union. Il aspire lui-même à mon étreinte ;...

Publié le 27/04/2013 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

En soi, Caravage

Caravage, Narcisse , 1599, Palais Barberini, Rome   Se rappeler d'abord l'histoire racontée par Ovide, dans Les Métamorphoses   Comme cette nymphe [Écho], d'autres, nées dans les eaux ou sur les montagnes, et auparavant une foule de jeunes hommes s'étaient vus dédaignés par Narcisse. Aussi une victime de ses mépris, levant les mains vers le ciel, s'écria : «...

Publié le 21/01/2013 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

Pascal Quignard, Les Désarçonnés

      La Boétie      Nous naissons tout à coup dans l'air atmosphérique, aveuglés par la lumière solaire, asservis aux plus humiliantes dépendances.      La liberté ne fait pas partie de l'essence de l'homme      La détresse originaire impose à la survie du petit qui vient de crier soin, propreté,...

Publié le 25/11/2012 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Là bas

"Prenez cette parenthèse et me la tenez ouverte." BORIS VIAN : extr. "Je voudrais pas crever" . Editions J.J Pauvert 1962 . Des champs m'ont emmenée. Ailleurs, des messages s'accumulent, des heures de vie pratique, oubliée. L'art d'aimer dévorant. Un pli corne la page de la prose d' OVIDE . Une rature a suffi. La page en fût détruite et le livre gît en vrille. Pour ne pas le jeter,...

Publié le 10/04/2010 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Actéon : un opéra de chasse

  Actéon (1684) Opéra de chasse par Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)       Cet opéra de Marc-Antoine Charpentier, opéra de chasse, baroque en diable, est "mal vu", il faut trouver qu'il n'est pas de bon goût... Pourtant, quelles belles scènes amusantes ! Quelle musique entraînante ! Inspiré des métamorphoses d'Ovide, je l'ai découvert sur le site...

Publié le 28/01/2010 dans AlmaSoror par Note | Lire la suite...

Ovide dans le ”Magazine des livres”

  Je signale l’existence, dans le «  Magazine des livres  » n° 20 de novembre-décembre, de mon article sur Ovide, suite à la parution, l’année dernière, de «  Tristes Pontiques  » ( traduit du latin par Marie Darrieussecq, P.O.L., 2008, 424 pages, 25 euros). A vrai dire, mon texte a été rédigé en janvier 2009 déjà, mais sa publication a plusieurs fois été...

Publié le 15/11/2009 dans Marche romane par Feuilly | Lire la suite...

Dans l'éternité d'Internet

« Enfin, je l'ai achevé cet ouvrage que ne pourront détruire ni la colère de Jupiter, ni les flammes, ni le fer, ni la rouille des âges ! Qu'il arrive quand il voudra ce jour suprême qui n'a de pouvoir que sur mon corps, et qui doit finir de mes ans la durée incertaine : immortel dans la meilleure partie de moi-même, je serai porté au-dessus des astres, et mon nom durera...

Publié le 30/07/2009 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Page : 1 2 3 Suivant