Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : marivaux

Tags relatifs

Dernières notes

The power of love

Ce 8 mars c’est la journée de la femme, mais dans la pièce une journée particulière pour Sylvia enlevée par le Prince qui-coup de foudre- a jeté son dévolu sur elle. Un obstacle subsiste: Sylvia et Arlequin sont amoureux-enfin ils le croient tous deux. Une chose est sure: ils sont du même milieu. Tous-serviteurs et courtisans- complotent pour séparer Arlequin et Sylvia. Autour de ce...

Publié le 14/03/2015 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Jeux dangereux

C’est une tradition de théâtre bien ancrée, que de jouer avec les échanges de rôles entre maitres et valets, les faux semblants, des écarts étourdissants entre apparences et motivations des personnages, quiproquos et renversements de situation…. Mais dans cette intrigue éclairée à la bougie, Marivaux pousse ce principe jusqu’à un rare niveau de sophistication. Surtout de cruauté. Tentons de...

Publié le 24/11/2011 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

notule 06

Il ne s'agit pas de raconter les livres, d'en dévoiler la matière, les tenants et les aboutissants mais de les faire connaître, sans chercher un classement cohérent, sans vouloir se justifier. Simplement de partager ce «vice impuni» qu'est la lecture. 1-Avant le Grand Siècle classique, il y eut des auteurs tragiques qui méritent qu'on les (re)découvre. Robert Garnier est l'un...

Publié le 02/04/2010 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

Sans qu'il soit dit

La seconde surprise de l’amour Marivaux Mise en scène de Luc Bondy Théâtre des Célestins, Lyon Du 8 au 26 octobre 2008 (par Nicolas Cavaillès, octobre 2008) Partition féconde, impeccablement interprétée, que cette Seconde surprise de l’amour de Marivaux, ciselée chez Luc Bondy d’une ironie acide et très cocasse, jouant de sa sobriété noire et blanche pour mieux faire éclater...

Publié le 10/10/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Marivaux: lettre à mon neveu qui n'a jamais mis les pieds à Nanterre Amandiers

Mon cher B. Jette ta game-cube à la benne, arrache les fils du câble, revends ta carte UGC, éteins ton cellulaire 3-G, cours vite à Nanterre voir Marivaux, et tu verras tout à la fois: le théâtre est aujourd'hui comme de tous temps un art multimedia. Le texte, d'abord, le texte et rien d'autre, le texte avant même que le reste ne commence à...

Publié le 02/12/2007 dans Un Soir Ou... par guy | Lire la suite...

Page : 1