Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : marilou

Tags relatifs

Dernières notes

”Les DIY de Maélie. Tome 1 : Des papillons dans le ventre” de Marilou Addison

Maélie a été adopté lorsque sa mère est morte. Elle avait alors deux ans. Aujourd'hui, elle ne manque de rien. Pourtant, elle a subit du harcèlement à l'école suite aux vidéos YouTube qu'elle postait d'elle faisant du DIY (DIY = Do it yourself). Pour tenter d'aller de l'avant et d'oublier ces problèmes, ses parents adoptifs l'envoient chez un ami de sa mère biologique. Là-bas, en pleine...

Publié le 11/12/2019 dans Les Petits... par Lizouzou | Lire la suite...

TOI

    TOI   Amour, sais-tu combien il m'est essentiel De partager ces instants d'intense privilège, Cet ultime bien-être d'être en ton osmose?   Tu es là, présente, lumineusement accueillante, Et nos mains entrelacées en attestent l'évidence, Tandis que nos regards noyés contemplent la magie, Le précieux de l'unique, sûre de se...

Publié le 08/11/2017 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Quoi moi, l'aimer encore ?

  Des clous ! L'Homme à Tête de Chou ( Serge Gainsbourg ) L'Homme à Tête de Chou ( 1976 ) ( Bashung 2011 )   Olivier

Publié le 18/04/2012 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Variations sur Marilou

Dans son regard absent et son iris absinthe, Tandis que Marilou s'amuse à faire des volutes de sèches au menthol, Entre deux bulles de comic strip, Tout en jouant avec le zip De ses "levi's" Je lis le vice et je pense à Carol Lewis. Dans son regard absent et son iris absinthe, Tandis que Marilou s'évertue à faire des volutes de sèches au menthol, Entre deux bulles de comic strip,...

Publié le 15/12/2009 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Gainsbourg Bashung Gallotta, un fauteuil pour trois

Chez Max, coiffeur pour homme, siège un fauteuil sur roulettes, une chaise musicale désespérement vide... mais vide,  elle ne l'est qu'en apparence car le ballet de J.C. Gallotta est habité par l'objet, lui même hanté par les têtes de choux disparues. Dès les notes d'intro, les quatorze danseurs se succèdent harmonieusement en courbettes et révérences au trône vacant de la...

Publié le 10/12/2009 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Page : 1