Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : lanzmann

Tags relatifs

Dernières notes

Le cinéaste, philosophe et écrivain Claude Lanzmann est mort

L’idée même de la mort lui paraissait scandaleuse. Ayant eu 90 ans en 2015, il comprit qu’il ne pourrait pas lui échapper. « La mort est là, elle peut arriver à tout moment, disait-il. La statistique est contre moi. C’est très mal. » Contredisant Heidegger, Claude Lanzmann ajoutait : « Mourir n’a rien de grand. C’est la fin de la possibilité d’être grand, au contraire. L’impossibilité de...

Publié il y a 16 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Le cinéaste, philosophe et écrivain Claude Lanzmann est mort

L’idée même de la mort lui paraissait scandaleuse. Ayant eu 90 ans en 2015, il comprit qu’il ne pourrait pas lui échapper. « La mort est là, elle peut arriver à tout moment, disait-il. La statistique est contre moi. C’est très mal. » Contredisant Heidegger, Claude Lanzmann ajoutait : « Mourir n’a rien de grand. C’est la fin de la possibilité d’être grand, au contraire. L’impossibilité de...

Publié il y a 16 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1985

EDITORIAL : Par Céline S.-P. Si je devais remplir le tableau Zoom Arrière de cette année 1985 en ne tenant compte que des films vus au cinéma cette année-là, la tâche serait particulièrement aisée. En 1985, j’avais 9 ans et je n’ai vu qu’un film en salle : Les Goonies . Dans mes souvenirs, ce fut mon premier « vrai » film au cinéma, entendez qu’il ne s’agissait pas d’un...

Publié le 12/02/2016 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

UNE PIQURE DE RAPPEL …

… n’est jamais inutile. En ces temps de pressions sur Israël exercées par le méchant   Obama, lequel se voit aujourd’hui sanctionné par les électeurs (fait que les Israéliens interprètent, peut-être à tort, comme leur étant a priori favorable), il n’apparaît pas inutile de relancer la machine et de rappeler au bon souvenir des Américains, si facilement lacrymaux et au gène de...

Publié le 03/11/2010 dans LICRA : « La... par Anne Kling | Lire la suite...

C'était mieux avant... (Avril 1985)

Mars ? Déjà de l'histoire ancienne... Hâtons-nous donc de reprendre le cours de notre exercice mémoriel et rappelons-nous des sorties en salles françaises du mois d' Avril 1985 : Bien que ces aveux soient aujourd'hui un brin douloureux, commençons par ce qui nous attirait réellement en ce temps-là. Pensant tomber sur un Outsiders à la Française, nous nous étions précipités à la...

Publié le 04/04/2010 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

A propos d'une re-re-re-diffusion...

  Shoah , le film de Claude Lanzmann repasse une nouvelle fois sur Arte ce soir. Ce ressassement des "heures les plus sombres" de l'histoire européenne finit par devenir un rien morbide, à force... Dans son livre Le XXe siècle à l'écran, paru aux éditions du Seuil en 2004, l'historien israélien Shlomo Sand éreintait la fresque lanzmanienne, que tout le monde se voit...

Publié le 20/01/2010 dans Métapo infos par Zed | Lire la suite...

A QUEL MOMENT LE MYTHE INTERVIENT-IL ?

Pour commémorer comme il se doit le 65 e anniversaire de la libération d’Auschwitz, Arte va gâter ses téléspectateurs : la diffusion complète du film de Lanzmann, Shoah, qui dure la bagatelle de … neuf heures trente minutes. En deux épisodes, il est vrai: ce soir et mercredi prochain.   Voici un court extrait de La France LICRAtisée , où j’évoquais ce...

Publié le 20/01/2010 dans LICRA : « La... par Anne Kling | Lire la suite...

Tous dopés

« Je me dopais légèrement aux amphétamines, un comprimé de Corydrane installait, selon la formule de Sartre, « un soleil dans ma tête », À lui un comprimé ne suffisait pas, il voulait un très grand soleil et mâchait par poignées la Corydrane qu’il réduisait en une bouillie acide, se détruisant la santé en toute conscience au nom de ce qu’il appelait le « plein...

Publié le 23/04/2009 dans WILLEMS... par Jean-Pierre WILLEMS | Lire la suite...

Page : 1