Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jude stéfan

Tags relatifs

Dernières notes

Jude Stéfan, « Aux poètes »

DR   « Chers collègues,   car d’eux d’entre nous sont déjà morts , comme nous disons en notre langage d’aveugle, morts autrement que nous, Salabreuil, Perros, j’eus de l’amitié pour eux, de la reconnaissance, de l’estime pour d’autres – mais que recouvrirait le terme impossible d’“ami” ? Qu’est-ce que la poésie en ce moment pour moi, pour nous, en partage ? On...

Publié le 04/05/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Jude Stéfan, Disparates

  1930             ce dimanche l'amoureuse penche la tête au mont des martyrs à la goutte d'or des vignes la conductrice de tramway sur l'épaule reconquise du chiffonnier aux guenilles que les yeux meurent les premiers et les ongles les derniers Ils...

Publié le 11/07/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jude Stéfan, Disparates

Elle   elle allait en bottes, yeux en amande, anneaux aux oreilles, surgissant au grenier et penchée, Gitane abandonnée, sauvage et sévère, aux jambes de balle- rine, éprise du bleu, tentures, châles, gants, soudain un furtif baiser, courait à la mer au loin s'y aventurant, grimpait aux arbres, dérobait des bagatelles, jouait à la belote...

Publié le 01/12/2012 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jude Stéfan, La Muse Province

p.[oème] de l'aïeule                     Grand-mère qui écrivais sans ponctuation mais sans faute j'ai été lu à 11 h 27' 48"" ce 26 janvier 01 qui n'ai jamais pu dire « j'espère » l'arrière latéral gauche Pignol atteint de cancer Tu poussais ta brouette tu lavais le linge li- sais L'Excelsior et n'avais de...

Publié le 05/07/2012 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jude Stéfan, Les commourants

adieu jusqu'au revoir à dieu vous recommande à Lucifer son ange sidis et spahis tandems et side-cars firent l'enfance sévices et fillettes comme nord et sud neiges et sodas est et ouest le suroît la toundra main de la nourrice à l'orée des fleurs sur trottoir de l'aïeule tapioca et tombola en la vie brève et lente oubliés le sampa le kappa...

Publié le 12/02/2012 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jude Stéfan, Génitifs

          p. de novembre   sa femme au sexe d'araignée où grimpe une souris elle                   crie elles sautent par la fenêtre ou le charme le plus doux /ou les pelletées de neige ou la brune au coquart/ou      une reine...

Publié le 09/11/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Alferi, ET JUDE ?

                                     ET JUDE ?   ET JUDE où est-il ? dans son trou normand ? mais non ce mur de verdure est sa couverture Jude est en l’air pas loin au ciel ? mais non pas chez le père alors il reste dans sa tour d’ivoire ?...

Publié le 27/10/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jacques Roubaud, Dix hommages

                      Aux fleurs d’Obermann                                                Hommage à...

Publié le 26/10/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jude Stéfan, À la Vieille Parque

                                                      la lise 0 false 21 18 pt 18 pt 0 0 false false false /* Style Definitions...

Publié le 30/08/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jude Stéfan, Grains & issues

  Et la poésie, elle ?   Elle exige une distance dans le langage — on ne poétise pas comme on élabore un roman ou rédige un pamphlet —, elle ne peut répondre à un effort direct, né de la vie même, qui s’inscrirait sitôt en des données verbales propres au scandale ou à la rage de l’être : elle requiert une forme. (À l’opposé de cet artefact D. Collobert a écrit des...

Publié le 18/06/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant