Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jean-claude tardif

Tags relatifs

Dernières notes

POÉSIE. À L'INDEX - espace d'écrits, N° 40...

L’introduction de Jean-Claude Tardif rappelle les publications récentes hors revue, dont plaquettes de poésie, comme celle de Werner Lambersy . Il insiste aussi sur la place donnée aux traductions. Il regrette l’invisibilité générale de la poésie, qui a cependant les revues pour refuge (elles-mêmes survivant parfois difficilement). Après mon parcours de lecture (sélectif et subjectif)...

Publié le 25/08/2020 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

”Autopsier un mirage”. Dossier Michel Mourot, poète et photographe (À L'Index N° 38)

il faudrait au poème un vide photographique un en-deçà de la langue où la nuit se sente progresser       Michel Mourot,   'Dans le coeur de la distance', éds. de La Différence, 2005   Au centre du paysage, un œil. et la lumière comme on sculpterait  le tonnerre d’une caresse    Michel Mourot, 'Façons du feu, Façons du froid'...

Publié le 25/06/2019 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

”Simplement... Presque blanc...”. Lire la poésie de Jean-Claude Tardif

J’écris /  pour oublier la parole               Je parle  pour écrire simplement       plus haut dans l’air         Jean-Claude Tardif  Simplement… Presque blanc… (Éditinter éds. 2018).    Le titre du recueil est l’affirmation d’une exigence, qu’on peut comprendre, première lecture,...

Publié le 24/06/2019 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

”Pour un éloge de l'impossible”. Miguel Casado traduit et présenté par Roberto San Geroteo

El día escinde la percepción / al colorear la tierra.      Le jour scinde la perception      en coloriant la terre. .                      (…) este extraño elogio de lo imposible que acompaña al que no supo detenerse.                  ...

Publié le 23/06/2019 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

3. À L’Index n°37. Se relire, Noir sur noir, soleil... Donc retourner sur les traces de soi et de...

Tout ce que nos yeux ont vu et que l’esprit ne parvient pas à comprendre.  Margherita Guidacci   Nous qui doutons à une encablure de nous-mêmes   Ermites ultimes ou migrateurs du sang.   Jamel-Eddine Bencheikh J’ai autre chose à dire avant d’en arriver à la relecture de moi-même, et à me citer. Exercice un peu difficile, parce qu’il faut mettre au dehors des...

Publié le 06/05/2019 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

1. À L'INDEX n°37. Faire revue (Jean-Claude Tardif). Donc offrir la poésie ”à la présence du...

"Pour moi le poète n'est qu'un instant, une fugacité, un mot égaré qui nous grandit, nous fait advenir. La seconde d'après il redevient vulgum pecus, factotum, quidam et citoyen ; homme ordinaire dans une vie qui l'est tout autant. C'est cet instant, ce souffle court qui le travaille, le taraude et le projette brièvement ailleurs qui le fait et le gardera poète."   Jean-Claude...

Publié le 03/05/2019 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

À L’INDEX, revue de poésie. Recension (et citations).

Sortie du numéro 36, et retour sur le 33... Le numéro 36 est sorti en juin, riche de nombreux textes, près de 200 pages de poèmes et nouvelles. Dans l’éditorial, Jean-Claude Tardif appelle à une conscience éveillée aux réalités du monde dont l’évolution inquiète. Relire Barjavel et Orwell, dit-il… Et il redonne l’axe, l’éthique, de la poésie qui est accueillie dans ces pages :...

Publié le 24/07/2018 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Jean-Claude Tardif cité par Philippe Claudel. Un exergue, un livre... (et un 2ème exergue, JC...

   Être le greffier du temps,    quelconque assesseur que l’on voit rôder    lorsque se mélangent l’homme et la lumière           Jean-Claude Tardif, L’Homme de peu ,       éd. La Dragonne. (Citation posée en exergue, par Philippe Claudel, pour son roman Les Âmes grises .   « Je...

Publié le 17/07/2018 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

« Ne plus rien dire que l’essentiel… », A L’Index numéro 32…

     Ne plus rien dire / que l’essentiel    Ne plus rien faire / que l’éphémère                Jean-Pierre Chérès, Silex (A L’Index 32) De nouveau, relire le texte de Jean-Pierre Chérès en quatrième de couverture. Autre fragment que j’en retire...  "Se perdre dans les gens pour se retrouver dans le sens…". De...

Publié le 21/01/2017 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Jean-Louis Giovannoni, dans la revue A L'Index 31...

Je reviens à ce numéro 31, en retard d’écriture puisque le numéro 32 vient de paraître…  Encore, relire la quatrième de couverture, avec le manifeste poétique de Jean-Pierre Chérès . J’en picore un fragment. "Être poète, c’est se donner corps et esprit à la présence du monde, c’est être possédé par le monde, c’est ouvrir en permanence ses antennes sensibles à l’univers…". Manifeste de...

Publié le 17/01/2017 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant