Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : gustave roud

Tags relatifs

Dernières notes

Gustave Roud, « Ô mère… »

  « Ô mère, c’en est fini de ces questions remâchées au long des ans, dans l’usure de toute résignation, comme une herbe d’amertume. Ô mère, un oiseau m’a donné la seule réponse. De deuil en deuil, il a fallu toute une vie, toute ma vie pour recevoir enfin ce don immérité : le secret qui va nous joindre.   Ô mère, écoute : il n’y a plus d’ ailleurs...

Publié il y a 4 jours dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Gustave Roud, « Le rameau de cerisier »

Fenêtre à Carrouge, photographie de Gustave Roud   « Nos années, l’une après l’autre, élèvent autour de nous un palais de miroirs profonds, la source d’une grandissante féérie. Chaque cycle de saisons laisse en nous sa trace – qui diffère de toutes les autres et compose avec elles un accord toujours plus riche : est-il impossible d’imaginer une longue vie devenue si...

Publié il y a 10 jours dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Gustave Roud, « Le bois-gentil »

photogramme du film de Michel Soutter, Gustave Roud, poète, 1965   « Un petit arbuste aux lisières des forêts, aux pentes des ravins, parmi les broussailles des clairières, dans les jeunes plantations de hêtres et de sapins. Mais pour le promeneur d’avant-printemps, qui se repose sur la souche humide et ronde, couleur d’orange, des fûts fraîchement sciés, ce n’est tout d’abord...

Publié il y a 12 jours dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Loin du bruit

Gustave Roud (1897-1976)   =4){Xt_s=screen;Xt_i+='&r='+Xt_s.width+'x'+Xt_s.height+'x'+Xt_s.pixelDepth+'x'+Xt_s.colorDepth;}document.write(Xt_i+'&ref='+Xt_r.replace(/[ "]/g, '').replace(/&/g, '$')+'" title="Internet Audience">');//--> Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par

Publié il y a 23 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Gustave Roud, Les fleurs et les saisons

                                              Capucine, l’éclat de rire, défi, cristal, d’une petite nonnain qu’un ravisseur exclut galamment du moutier dans la nuit d’une chanson Vieille-France… Est-il d’autre ressemblance entre la plante et la jeune cloîtrée ? Une...

Publié le 09/09/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Le bois-gentil, de Gustave Roud

  Tableau de Claude Monet      Un petit arbuste aux lisières des forêts, aux pentes des ravins, parmi les broussailles des clairières, dans les jeunes plantations de hêtres et de sapins. Mais pour le promeneur d'avant-printemps, qui se repose sur la souche humide et ronde, couleur d'orange, des fûts fraîchement sciés, ce n'est tout d'abord qu'une gorgée...

Publié le 20/03/2014 dans vivelescouleurs par DH | Lire la suite...

Gustave Roud, Les fleurs et les saisons

                                                        Le bois-gentil      Un petit arbuste aux lisières des forêts, aux pentes des ravins, parmi les broussailles des clairières, dans les jeunes plantations de hêtres et de...

Publié le 19/03/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Gustave Roud, Les fleurs et les saisons

                                                          Une semaine avec les éditions La Dogana...

Publié le 25/11/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Gustave Roud, ”Les fleurs et les saisons”

La Rose-mousse   « Saluer les fauteurs de roses rares, les patients trancheurs d’étamines, toujours prêts à poindre le faux dieu Hasard de leurs ciseaux de brodeuse, à lui jeter aux yeux la poudre des pinceaux à pollen ; saluer ces baptiseurs penchés sur mille roses à naître dont une seule devant eux va trouver grâce et mériter un nom… Aimer toute rose, oui, — mais...

Publié le 18/07/2012 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Feuillets, Ecrits 1, de Gustave Roud

Encrier renversé                                    tous mes morts vont flairer         ce sang noir         O caverne d’os au creux de mes deux...

Publié le 30/07/2010 dans vivelescouleurs par DH | Lire la suite...

Page : 1