Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : giuseppe conte

Tags relatifs

Dernières notes

Giuseppe Conte, « Printemps – Le poète »

DR   « J’ignorais ce qu’est un poète lorsqu’à la guerre je guidais les chars et que Xanthos le cheval me parlait. Mais il est passé comme une comète   le jeune âge d’Achille et d’Hector : et je ne suis rien devenu, sinon un homme : mon âme à présent se cherche dans les eaux et dans le feu, dans les mille   familles des fleurs...

Publié il y a 9 jours dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Giuseppe Conte, Le dieu humble de l'aube

               Le dieu humble de l'aube   Ne le voyez-vous pas ? Je ne possède rien. Vagabond, mendiant, rien ne me fut donné de ce qui devait m'échoir. Je fus blessé, moqué, poignardé, compris de travers et laissé pour mort s'il est vrai que les mots peuvent tuer. En chaque vaincu je reconnais mon frère. En...

Publié le 13/12/2013 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Giuseppe Conte, L'Océan et l'Enfant

  Il y a le verre, le sable et le vide le vase, l'entonnoir, la jonction le miroir, la pluie, les dunes en cônes de velours clivés par l'éclipse   Il y a la mer à sec, la grève le soleil fluet d'un asphodèle le froissement d'or de tout brocart l'intime déroute des choses   la chute, le long déclin, la naissance la cime renversée en...

Publié le 15/11/2011 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1