Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : george steiner

Tags relatifs

Dernières notes

Traité du rebelle d'Ernst Jünger

Photographie (détail) de Juan Asensio. Ernst Jünger dans la Zone . Je ne crois absolument pas aux hasards des lectures, ni même, peut-être, à ceux qui émaillent notre vie courante d'instants comme dilatés, rapprochant plusieurs strates de temps et d'espace. Lisant Hombres y engranajes du grand Ernesto Sabato qui va bientôt paraître aux belles éditions de Thomas...

Publié le 28/02/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

De la désintégration des formes dans l'art moderne de Max Picard

Photographie (détail) de Juan Asensio. Max Picard dans la Zone . Qui a lu L'Homme du néant publié en 1946 ne sera pas étonné par cette Atomisation dans l'art moderne écrite en 1953 et traduite en français sous le titre De la désintégration des formes dans l'art moderne aux éditions E. Vitte. L'art moderne est, selon Max Picard, le lieu aux milles visages, pardon,...

Publié le 25/03/2016 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

MARIO VARGAS LLOSA

Le prix Nobel de littérature 2010, Mario Vargas Llosa, vient de publier (Gallimard, 2015) La Civilisation du spectacle . D’un prix Nobel, on est en droit d’attendre un message de haute volée. Grosse déception, donc. Autant le dire tout de suite : il aurait mieux fait de ne pas. Alléché par le titre, j'ai vite déchanté. Il a beau inscrire son propos, dans le chapitre introductif,...

Publié le 19/09/2015 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Livres amis

        Tout récemment ont paru deux ouvrages, en forme de "bilan", par deux de nos rares, et réels,  profonds érudits contemporains : Et dans l'éternité je ne m'ennuierai pas (Souvenirs), de Paul Veyne, et Un long samedi (Entretiens avec Laure Adler), de George Steiner. Comme nous sommes loin, les lisant, des prétendus "débats d'actualité" ! La hauteur...

Publié le 16/11/2014 dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

Joseph Conrad et George Steiner : autour du Transport de A. H.

Crédits photographiques : Eric Thayer (Reuters). Rappel Joseph Conrad dans la Zone . George Steiner dans la Zone . Études sur le langage vicié . Voici, au format PDF, un article de littérature comparée qui tente de dégager quelques-uns des liens qui unissent l'un des textes les plus connus de Joseph Conrad, Cœur des ténèbres et Transport de A. H. de George...

Publié le 06/06/2013 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

VII. Lire Calvin pour lire le moins possible?

      Est-il vraiment nécessaire de lire pour vivre? Etre un homme de savoir est-il un idéal si enviable? Selon George Steiner, cela n'est pas évident. Lire la suite.  

Publié le 17/11/2012 dans Le blog Jean... par Jean Calvin | Lire la suite...

George Steiner, le décliniste en déclin

      Dernières réelles présences matinées de quelques absences   Bien sûr, ceux qui connaissent leur George Steiner sur le bout des doigts argueront que ces fragments sentent moins le roussis que la redite. Les autres pourront découvrir dans ce petit livre la quintessence de cette pensée dite crépusculaire et qui aura exploré comme nulle autre les...

Publié le 29/07/2012 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

La littérature sous le soleil noir de la violence, 3

Crédits photographiques : Anis Mili (Reuters). Rappel La littérature..., 1 . La littérature..., 2 . Le cœur des ténèbres : la violence est le langage Le cœur des ténèbres pourrait être celui dont parle le grand Joseph Conrad (cette nouvelle splendide de l'auteur de Lord Jim a inspiré Apocalypse Now de Francis Ford Coppola), dans lequel un aventurier du nom de Kurtz s'égare dans...

Publié le 26/06/2012 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Tolstoï ou Dostoïevski

Titre : Tolstoï ou Dostoïevski Auteur : George Steiner Editions 10/18 (3735) Edition originale 1959 Celle-ci : 2004 Traduit de l'anglais par Rose Celli Signalement : "Malgré tous ses efforts, l'éditeur n'a pu retrouver la trace de Mme Rose Celli, traductrice, ni de ses ayants droits. Ils sont invités à le contacter". Dédicace : In memoriam Humphry House Première phrase : "La...

Publié le 29/01/2012 dans Une... par Note | Lire la suite...

George Steiner e a Gramática da Esperança : do Crepúsculo da Criação à Plenitude do Sentido, par...

Crédits photographiques : Maximilien Brice, (CERN). Tous les infréquentables . «Language creates : by virtue of nomination, as in Adam’s naming of all forms and presences; by virtue of adjectival qualification, without which there can be no conceptualization of good or evil; it creates by means of predication, of chosen remembrance (all ‘history’ is lodged in the grammar of the past...

Publié le 30/08/2011 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 Suivant