Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : françois rabelais

Tags relatifs

Dernières notes

LA PRESSE DANS UN SALE ÉTAT …

… OU LA GRANDE MISÈRE DU JOURNALISME AUJOURD’HUI   2/3   Donc, dans ses Pointes sèches , Philippe Meyer laissait entendre, par la phrase que j’ai citée hier, que la profession journalistique actuelle était essentiellement moutonnière, puisqu’il proposait qu’elle adoptât pour saint patron le personnage rabelaisien de Panurge. Précisons que, dans le Quart livre de...

Publié le 14/06/2016 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

CONTREPETONS EN CHOEUR

Résumé : la contrepèterie heurte tout un tas de codes moraux, de religions et de pudeurs.     Car il faut que ce soit clairement affirmé : il n’est de bonne contrepèterie que portant sur les sujets les plus scabreux, les plus inconvenants, les plus poivrés, en un mot les plus « libres », je veux dire évidemment SEXUELS («  Sagesse n’est pas folie...

Publié le 02/06/2012 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

ELOGE DE MAÎTRE RABELAIS

Comme promis («  Compromis, chose due  », disait COLUCHE en parlant des femmes), aujourd’hui, j’attaque Maître FRANÇOIS, alias ALCOFRIBAS NASIER. Bien sûr, que c’est RABELAIS. Que puis-je dire, au sujet de RABELAIS ? Si je disais que j’ai l’impression que j’ai du rabelais qui me coule dans les veines, je ne serais pas très loin de la vérité, mais ce ne serait sans doute pas...

Publié le 18/05/2012 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

De Myrelingues, de l'incroyance, du torchecul...

On fête aujourd’hui l’anniversaire de la mort de François Rabelais, si l’on en croit un épitaphier du milieu du XVIIIe siècle de l’église Saint-Paul à Paris : «François Rabelais, décédé âgé de 70 ans rue des Jardins le 9 avril 1553 a été enterré dans le cimetière de Saint-Paul». Je me souviens comme d’hier de la récitation qu’un professeur de seconde nous fit, dès notre première...

Publié le 09/04/2012 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Rabelais et l'Hôtel-Dieu

«  Les après midi se mouraient; je m'ennuyais de la somnolence des soirées mais je revivais le matin : il me plaisait d'aller parmi la brume froide de Lyon, d'entrevoir les fleuves, verts et surtout de franchir le porche, de longer les arcades de cet Hôtel-Dieu, hanté par l'ombre de maître Rabelais. Un mot dans mon esprit, unique : La Médecine anéantissait tout autre . »...

Publié le 04/10/2009 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Rabelais

Les séjours de François Rabelais à Lyon ne se comptent pas. Il est probable que la première fois qu'il y vint, ce fut pour chercher un refuge : en 1524, le supérieur du couvent franciscain de Fontenay-le-Comte, où il était moine, lui créa de gros ennuis parce qu'il étudiait le grec. Son séjour le plus long fut celui qu'il fit à partir de 1531, durant lequel il édita chez Sébastien Gryphe,...

Publié le 09/09/2009 dans Les Rues de... par Solko | Lire la suite...

Page : 1