Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : extrait

Tags relatifs

Dernières notes

Extrait de mon prochain roman

J’éprouvais certes de la joie à liquider ainsi une décennie d’énergie et de créativité gaspillées dans le travail mais j’étais du même coup conscient des problèmes qui allaient vite succéder à cette éphémère ivresse de la liberté. Telle est la cruelle aliénation du travail qui tourmente aussi bien celui qui détient un emploi que celui qui s’en trouve privé. Comme pour étayer cette triste...

Publié il y a 15 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Extrait de mon prochain roman (parution début 2020)

C’est à cet instant que je vis la porte d’entrée entrouverte, une négligence qui m’aurait valu les foudres de tante Marcia. Le manoir pouvait en effet assurer la subsistance d’un régiment d’antiquaires et de brocanteurs. Avant de m’occuper de débarrasser les restes du petit déjeuner, je voulus m’offrir un quart d’heure pour faire le point mais je m’aperçus que la table était parfaitement...

Publié il y a 21 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Début d'un prochain roman (Parution premier trimestre 2020)

Dans la même journée, j’appris deux nouvelles : un, que j’étais viré, deux, que je devrai désormais garder le chartreux. La première me fut signifiée par une lettre recommandée au bas de laquelle le paraphe triomphant de mon directeur départemental m’ indiquait qu’il avait enfin eu ma peau. La seconde me parvint sur la page arrachée à un agenda surmontée de la date du 14 mai 1920 et signée...

Publié il y a 25 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

C'EST CLAIR...

Une série qui vaut le détour... Et qui ne se prolonge pas durant 20 ans...

Publié le 14/09/2017 dans PHOTO-GRAPHISTE par Olivier GOMEZ | Lire la suite...

REGARDER COULER LA VIE

    REGARDER COULER LA VIE   Regarder chaque jour couler la vie Dans l'émergence d'un temps apaisé.   Ainsi progresse l'expérience émerveillée D'une traque inassouvie de l'insaisissable, Qui renforce la confusion d'une conquête Affectée d'utopie, inutile donc par essence, Et qui, au profond d'un harmonieux silence, Provoque...

Publié le 16/07/2017 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

ILS ONT OUBLIÈ

  ILS ONT OUBLIÈ Partout on l'a chassée. Elle a voulu l'appeler Mais on lui a ri au nez, On l'a même conspuée. Alors elle leur a déclaré Que depuis elle l'aimait. Ils ne pouvaient comprendre Faute de connaître ce qu'était Le bel amour dont elle parlait. Ils étaient fous et ils tremblaient Lorsqu'elle à prononcé en société Ce mot...

Publié le 07/04/2017 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Extrait(s) et Citation(s) à partager #1

Quand les mots ensorcellent, touchent ou déclenchent un fou rire en une ou plusieurs phrases... Je les note parfois sur des carnets ou je laisse des post-it à l'intérieur des livres pour les retrouver plus tard. Est-ce que vous les notez aussi? "Arrête avec tes mensonges" Philippe Besson Julliard , 2017 -> Évocation d'un amour impossible. Les mots sont terriblement justes,...

Publié le 14/02/2017 dans Le Livroblog par Hilde | Lire la suite...

Tomates mozza (et lecture)

  Le serveur pose les deux assiettes. Géraldine fixe le contenu avec cet air unique. Que se passe-t-il dans sa tête ? La science gagnerait à trouver la réponse. Elle cligne d’un œil. Je sens venir le commentaire inoubliable, la sentence absolue:  -  J’ai toujours le même problème avec les tomates-mozzarella. - Ah  oui, lequel ? -  Je me demande...

Publié le 13/06/2016 dans Le Blog de... par Louis-Paul | Lire la suite...

Chemins de traverse - 398 / Graham Greene

Graham Greene L'orgueil est ce qui causa la chute des anges. L'orgueil est la pire des fautes. Je pensais que j'étais un type merveilleux d'être resté au pays alors que tous les autres étaient partis. Puis j'ai pensé que j'étais si exceptionnel que je pouvais n'obéir qu'à mes propres lois. Je cessai de jeûner, je renonçai à la messe quotidienne, je négligeai mes prières... et puis...

Publié le 14/05/2016 dans Jubilate Deo par Claude Amstutz | Lire la suite...

Chemins de traverse - 397 / Francis Cabrel

Francis Cabrel Elle disait... "j'ai déjà trop marché, mon cœur est déjà trop lourd de secrets, trop lourd de peine" Elle disait... "je ne continue plus, ce qui m'attends je l'ai déjà vécu, c'est plus la peine" Elle disait... Que vivre était cruel Elle ne croyait plus au soleil Ni aux silences des églises Même mes sourires lui...

Publié le 13/05/2016 dans Jubilate Deo par Claude Amstutz | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant