Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : catherine millet

Tags relatifs

Dernières notes

L'ARCON, MAFIA DE BAC A SABLE

Le trop connu Ben Vautier. L'Arcon, c'est les sales gosses qui font la loi, exactement comme ce qui se passe dans tous les territoires où circule la drogue. Il se passe dans le domaine de l'art, dans la société actuelle, un phénomène qu'on pourrait rapprocher de ce qui se passe dans certaines banlieues pourries, Le minimalisme zen de Martin Barré, qui porte bien son nom. où...

Publié le 18/11/2019 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Catherinettes

La Semaine de Suzette Zombi. Lundi :  Les misérables sont la proie des souteneurs/ses.

Publié le 22/01/2018 dans Zébra par Zébra | Lire la suite...

Notre patrimoine émotionnel, nos références… (Catherine Millet)

"[…] Je mesure combien sont précieuses les écaillures d'images, tombées de lectures ou de visions de tableaux, de photographies, de spectacles de toutes sortes, tout au fond de notre mémoire, et qui finissent par cimenter notre patrimoine émotionnel très personnel. Nous y puisons, quand la nécessité se fait ressentir, des modèles desquels rapprocher les circonstances de notre propre vie et...

Publié le 03/10/2008 dans Daily Life par kl loth | Lire la suite...

Rentrée littéraire

Il y a quelques années, les journalistes et les écrivains (sic) ont inventé un nouveau sous-genre prétendument littéraire : l’autofiction, laquelle consiste, apparemment, en une espèce de journal intime plus ou moins sommairement romancé – disons, avec une idée du roman tellement basse, ou tellement contemporaine, qu’elle n’existait certainement pas avant 1950, même...

Publié le 26/09/2008 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Où l'on reparle de Catherine M.

Voici donc le retour de Catherine Millet avec son dernier livre, «  Jour de souffrance  », dans lequel elle parle de la jalousie, sa propre jalousie lorsqu’elle découvrit par hasard que son compagnon de vie, l’écrivain Jacques Henric, avait eu des relations amoureuses avec d’autres femmes. Pour mieux comprendre ce récit, il faut bien évidemment avoir lu au préalable le livre...

Publié le 10/09/2008 dans Tinou au... par Tinou | Lire la suite...

Phidias, Raphaël et Millet

Je ne conteste pas l’autorité de Catherine Millet dans le domaine du cul, de la bite et du vagin. Je n’exclus même pas d’approfondir ma connaissance des mœurs contemporaines en feuilletant son autobiographie dessalée quand j’aurai fait le tour d’auteurs plus urgents. Mais je vois en rayon que Catherine Millet a aussi pondu un petit traité sur l’art contemporain. Un point de vue...

Publié le 26/09/2006 dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Page : 1