Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : béroalde de verville

Tags relatifs

Dernières notes

L’OCCIDENTAL ET LA NUDITÉ FÉMININE

Des profondeurs de mon confinement, je crie vers toi, Liberté ! En attendant ton Retour, je m'efforce de prendre patience comme je peux.   «  Mais entre les choses doublement étranges et vraiment émerveillables, que j’ai observées en ces femmes brésiliennes, c’est qu’encore qu’elles ne se peinturent pas si souvent le corps, les bras, les cuisses et les jambes que font les...

Publié il y a 15 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

LES BELLES HISTOIRES ...

... DE TONTON BÉROALDE. Allégorie du temps. Marque de l'imprimeur Peter Jordan. **************************   Histoire de mademoiselle d'Amélie, qui avait un mari impuissant. A ce propos, je vous dirai de mademoiselle d'Amélie, qui a beaucoup acquis de réputation, ayant hanté la cour toute sa vie, pour ce qu'elle était mariée à un impuissant et elle l'a enduré sans aller à...

Publié le 14/05/2017 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

LES BELLES HISTOIRES ...

... DE TONTON BÉROALDE. Il ne faut pas se formaliser, en lisant Le Moyen de parvenir de Béroalde de Verville (1556-1626), de ce que les noms des personnages qui interviennent dans les joyeux et savants dialogues portent une infinité de noms divers, parmi lesquels on trouve Pétrarque, Paracelse, Erasme, Amyot, Rabelais, Albert le Grand, et tant d’autres plus exotiques ou antiques. A...

Publié le 12/05/2017 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

HISTOIRE DE LA BELLE IMPERIA

Où il est traité des "pets" d'une Italienne.   Un autre épisode aujourd’hui tiré du Moyen de parvenir, ce réservoir inépuisable de gai savoir. Ce n’est pas par hasard que son auteur, Béroalde de Verville, ce bon vivant et savant homme, le place sous le haut patronage d’un maître illustrissime : «  Pour le prouver, j’ai le père Rabelais, le docte, qui fut médecin de...

Publié le 07/05/2017 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Page : 1