Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : antiaméricanisme

Tags relatifs

Dernières notes

Antiaméricanisme

C'est justement parce que les Etats-Unis sont le pays où "tout est possible", que l'on y fait le plus souvent n'importe quoi. Les limites assignées aux désirs des citoyens russes fait de l'Etat totalitaire russe un Etat moins dangereux que les Etats-Unis, car quand vient la nécessité pour les édiles du peuple de s'en servir comme d'une arme, c'est sur le sentimentalisme du peuple qu'il peut...

Publié le 02/11/2014 dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Affaire Polanski: une mise au point éclairante

Il existe en France une solide tradition d'anti-américanisme, parfois superposée à un anti-protestantisme séculaire, prompte à brocarder le "puritanisme" d'une "Amérique qui fait peur".   L'affaire Polanski, consécutive à l' arrestation de ce dernier en Suisse le 27 septembre 2009 suite au viol d'une mineure de 13 ans perpétré en 1977, vient nous redonner illustration de cette veine...

Publié le 29/09/2009 dans Sébastien FATH par A lire | Lire la suite...

Siné, Bigard, dérapages et société civile

J’ai acheté aujourd’hui le premier numéro de Siné Hebdo . Pas parce que je soutiens Siné! De mon point de vue, Philippe Val a eu raison cet été ( 12 juillet 2008 ) de l'évincer de Charlie Hebdo : Siné avait dépassé les bornes. Je l’ai acheté pour deux raisons: -la curiosité (intéressant de découvrir ce concurrent de Charlie Hebdo ) -et le soutien à la liberté d’expression :...

Publié le 11/09/2008 dans Sébastien FATH par A lire | Lire la suite...

Quand le Parti Socialiste français copie Pat Robertson

Je me souviens, à l’automne 2004, d’un interview durant lequel le télévangéliste ultraconservateur Pat Robertson décrivait John Kerry comme «Jean-François Kerry», bref, «the French».   En le qualifiant de «Français», des gens comme Robertson savaient ce qu’ils faisaient: dans un contexte de relations difficiles avec l’allié français, désigner Kerry comme «Français» revenait à...

Publié le 13/01/2007 dans Sébastien FATH par A lire | Lire la suite...

Page : 1