Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : éditions stock

Tags relatifs

Dernières notes

Les visages pâles de Solange Bied-Charreton ou Martine s'essaie à l'écriture

Photographie (détail) de Juan Asensio. Mon article va finir mal, mais je crains qu'il ne commence assez difficilement. En effet, Les visages pâles m'a d'emblée fait penser aux Renards pâles de Yannick Haenel , et tout ce qui me fait penser à Yannick Haenel me donne la nausée, puis de franches envies vomitives. Avant même d'avoir ouvert ce laborieux roman qui rendrait ceux de...

Publié le 19/08/2019 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

OÙ C'EST, LA « FRANCE » ?

                      Je veux juste, dans ce petit billet, présenter brièvement deux ouvrages parus en 2017 et 2018, dont le face-à-face m’a paru tout à fait instructif dans la France d’aujourd’hui. J’avais du mal à dire quoi que ce soit, séparément, de ces deux livres que j’avais lus à peu de distance, Jean-Pierre Le...

Publié le 04/07/2019 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Humour trash et satire noire

Philippe Claudel, Inhumaines , éditions Stock, 2017, Le livre de poche, 2018. La quatrième de couverture annonce : « Nous sommes devenus des monstres. On pourrait s’en affliger. Mieux vaut en rire. ». Oui, on rit, mais plutôt jaune, voire jaune foncé. Dans ce « roman » composé de brefs récits rivalisant d’humour trash et de satire noire, Philippe Claudel s’en...

Publié le 24/11/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Un regard intense

Simon Liberati, Eva , éditions Stock, 2015, Le livre de poche, 2016 « J’ai su très vite qu’Eva allait me rendre heureux, c’est-à-dire m’affoler, bouleverser ma vie si complètement, qu’il faudrait tout refaire autrement et dans le désarroi, seul symptôme incontestable de la vérité. ». Eva est-il donc un roman d’amour ? Oui, et au-delà. Le roman d’un amour sur lequel...

Publié le 17/01/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

YVES MICHAUD ET LA BIENVEILLANCE 4

Résumé des épisodes précédents : la France est malade. Et même la démocratie, c’est vous dire. Yves Michaud pose sur le mal un diagnostic intellectuel, et accessoirement moral. C’est plus grave qu’on pensait : la démocratie à l’américaine prend une bien vilaine tournure.   4   Yves Michaud intitule avec force le quatrième et dernier chapitre de Contre la...

Publié le 12/04/2016 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

YVES MICHAUD ET LA BIENVEILLANCE 1

Le philosophe Yves Michaud vient de faire paraître Contre la Bienveillance (Stock, 2016). Ce titre a si bien caressé le poil de ma curiosité dans le bon sens que je me le suis procuré sans attendre. Je ne suis pas déçu par ce petit livre (un peu moins de 180 pages) : j’ai eu l’impression de me retrouver au milieu d’un paysage intellectuel enfin normal, d’aplomb. Un paysage avec le sol en...

Publié le 09/04/2016 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

On achève bien les truies...

Nous reproduisons ci-dessous un point de vue de Philippe Randa , cueilli sur son site Francephi et consacré à l'affaire Marcela Iacub / DSK... Philippe Randa est journaliste et est, notamment, responsable des éditions Dualpha et L'Æncre .   On achève bien les truies À force d’être capable de tout, les médiacrates(1) finiront-ils par rendre sympathique Dominique...

Publié le 01/03/2013 dans Métapo infos par Zed | Lire la suite...

Quête clandestine

Blandine Le Callet, La ballade de Lila K , Stock, 2010, Le livre de poche, 2012 Lila n’a pas de souvenirs de sa mère, sinon l’image de la « cassure », cette scène de terreur où, toute petite, elle en a été brutalement séparée pour se retrouver dans le « Centre » où elle passera son enfance et sa jeunesse. Pas de souvenirs, mais une quête qui va être son obsession...

Publié le 21/04/2012 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

La grande frilosité des éditeurs français : le cas Robert Penn Warren

Crédits photographiques : Vadim Ghirda (Associated Press). «Il fit entrer un jour dans mon petit bureau Sinclair Lewis, renommé dans son pays depuis Main Street et Babitt mais encore assez mal connu des Français. Bradley le prénommait «Red» (Rouge); je ne sais pas très bien si c'était à cause de certains reflets fauves qui traversaient sa chevelure ou en raison de ce teint très...

Publié le 07/02/2012 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant