Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : éditions orage-lagune-express

Tags relatifs

Dernières notes

Un vieux libraire

Pour moi-même et les autres enfants élevés dans cet univers protégé qu’était le boulevard Dupuy à Oyonnax, la mitoyenneté permettait de circuler sans risque d’un jardin à l’autre. Peu de voisins y trouvaient à redire et cette mitoyenneté qui tourne aujourd’hui au cauchemar pour beaucoup de monde se vivait d’autant plus harmonieusement que les propriétés étaient toutes vastes.   Une...

Publié le 27/08/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Risques et périls de Bernard Deson : nouvelle édition

Une anthologie personnelle de quarante ans de création poétique Lorsque mon chemin rencontra celui de Bernard Deson en 1981, je remarquai tout de suite que son univers poétique était déjà complètement en place, ce qui n’est pas si courant pour un auteur d’une vingtaine d’années. Cette cohérence qui indique le degré de maturité d’une œuvre se mesure très simplement, quand le...

Publié le 23/05/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Quinzième poème du bois de chauffage

  Le pire l’hiver pendant que le bois craque parce qu’il travaille ne pas entendre rêver les oiseaux la nuit dans les arbres et presque s’entendre rêver soi-même   Photo : derrière ma maison © Éditions Orage-Lagune-Express, 2018   //...

Publié le 14/03/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Sixième poème du bois de chauffage

Dans les grandes lignes de la vie j’ai mieux réussi à ne pas faire ce que je ne voulais pas qu’à faire ce que je voulais   Oh bien sûr il me faut ranger le bois et parfois le scier mais cela n’entre pas dans les grandes lignes on ne peut pas échapper à tout   Un après-midi de tronçonneuse peut-il être recyclé dans un poème ? Je connais des romanciers américains qui en...

Publié le 27/02/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Seizième poème du bois de chauffage

Aujourd’hui mon regard ne peut s’élever de la terre quitter le ras des pâquerettes mais je ne vois pas de pâquerettes juste un crocus au milieu d’une vieille plaque de neige   J’ai lu que les crocus et les perce-neige avaient un petit système de chauffage qui leur permettait de faire fondre la neige autour d’eux afin de pouvoir pousser comme il faut   Quand je pense à...

Publié le 26/02/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Poèmes du bois de chauffage / L’éclaircie nocturne

Après la pluie du jour le ciel est en désordre dans la nuit Pauvres troupeaux transis qui soufflent qui soupirent dans l’herbe noire des prés mouillés Moi je suis sous l’averse de mes vœux pieux et matérialistes provoquée par chaque étoile filante en l’éclaircie nocturne C’est encore de la vie ces feuilles sèches dans les haies où dorment jeunes et vieux merles Une drôle de vie...

Publié le 16/03/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Poèmes du bois de chauffage / La cafetière

Qu'aurai-je à ne pas regretter quand il faudra passer ? L’école le travail où je suis allé toujours à reculons tout ce qu’il a fallu fuir contourner éviter Les difficultés techniques de ma vie quotidienne allumer le feu dans la cheminée le calcul le mode d’emploi des appareils le minimum de bricolage tout l’impossible D’assez nombreuses relations dites humaines (j’y pense en...

Publié le 14/03/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Risques et périls de Bernard Deson

Une anthologie personnelle de quarante ans de création poétique (éditions Orage-lagune-Express) Lorsque mon chemin rencontra celui de Bernard Deson en 1981, je remarquai tout de suite que son univers poétique était déjà complètement en place, ce qui n’est pas si courant pour un auteur d’une vingtaine d’années. Cette cohérence qui indique le degré de maturité d’une œuvre se...

Publié le 27/01/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Dix ans de carnets

Écrire un journal c'est suivre sa route en gardant un œil dans le rétroviseur. On y voit défiler des choses étranges, les premiers souvenirs, la première neige, la première mer, tout ce qui va vite, la belle colère qui s'épanouit comme une corolle un soir de foehn, un instant d'accord avec le monde, le carnet à portée de main comme une trousse de secours pour rêves égratignés et ce...

Publié le 03/07/2016 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Qu’est-ce qu’un jour ordinaire ?

Parfois, je lorgne une bonne bouteille en réserve et je me dis « tu ne vas pas boire ce vin un jour ordinaire ? Mais si tu disparais demain, tu auras manqué quelque chose. Et puis, qu’est-ce qu’un jour ordinaire ? » Voilà le genre de problème qui peut inciter quelqu’un à tenir un journal.   //...

Publié le 27/04/2016 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant