Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture contemporaine

Tags relatifs

Dernières notes

Portrait de ville

Garder la rue comme poste d'observation du réel, dans son versant le plus sauvage, abandonnée à une économie de survie, celle des mendiants, des trafics, de la prostitution, occupant certains quartiers spécifiques, au sein d'un environnement syncopé et discordant. L'impression d'ensemble qui prédomine est celle d'un condensé d'images et de sons se succédant à un rythme soutenu, sans...

Publié le 14/11/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Travelling mental

Pluies d'automne. bourrasques soudaines. nuages qui courent dans le ciel. brusques éclaircies. voitures qui filent sur la chaussée. culs des piétons qui se hâtent. coups de klaxons. cacophonie de la ville pressée. parapluies ouverts pour se protéger de la pluie. emballages d'ampoules électriques sur le trottoir. vieux sacs en plastique. bouteilles vides. petits bouts de journaux....

Publié le 04/11/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Variations urbaines

J'appartiens au voyageur qui voit dans la trace l'indice d'un évènement qui l'a précédé. Je fais de la fluidité du temps l'espace même de mes actes nécessaires. Il y a tant de manières différentes de ressentir les phénomènes de la ville. Rien n'est constant. Tout change constamment. Nous sommes assaillis par une multitude d'impressions, différentes sensations, force/énergie se composent et...

Publié le 06/02/2013 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Musique de chantier

Marseille est une musique de chantiers, avec ses couches sonores, ses strates, leurs creusements, leurs forages et leurs grues haut levées. Des communautés de décibels s'y combattent et y font alliance. Marseille est discordante, comme un orchestre symphonique avant le concert, lorsque chaque musicien accorde son instrument pour lui seul. Les grues qui tournent dans le ciel avec leurs...

Publié le 13/08/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Un jus de ciel bleu

Ciel bleu sur les banlieues, les blocs de gris et les bétons, les ballasts, les tags et les buissons des petits jardins. Ciel bleu dans la mer et sur les autobus climatisés. Ciel bleu sur la place des capucins et sa rue longue où brillent les tranches de pastèques, les fruits sur les étalages, les boîtes de thé et le tabac à chiquer. Ciel bleu, klaxons, balayettes et sacs en plastique,...

Publié le 28/06/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

En direction de la rue Sénac

J'ouvre ma fenêtre et je regarde le graff tracé à la hâte sur le mur d'en face. La rue aboutit à quelques marches qui mènent sur une place piétonne entourée de maisons ocre jaune et de terrasses de cafés. Le matin, des clients prennent leur petit-déjeuner penchés sur leur journal. Seule la moitié infèrieure de leur visage change. Leurs yeux demeurent identiques, scrutateurs : des yeux de...

Publié le 16/06/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Impasse Montévidéo

Il est debout près d'une porte vitrée munie de rideaux. Il est courbé comme s'il allait tendre la main et ouvrir. Mais il se retourne lentement. La pluie dégouline sur la fenêtre près de lui. Il va dans un recoin, prend une bouteille de bière dans le frigo, l'ouvre, et boit au goulot une longue gorgée. Il écoute la bière dans sa bouche, puis la pluie, puis un bruit de pas au-dessus de sa...

Publié le 08/04/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Le saut périlleux

Dehors, l'aube humide et froide, inonde les rues désertes, s'égoutte des corniches, des rampes, des échelles de secours. Elle émiette les blocs d'ombre entre les édifices. Il se racle la gorge et crache sur le trottoir. Puis, il s'éloigne, aspirant l'air frais à petits coups rapides et profonds. Il baille. Les jambes lui font mal, à croire qu'il va tomber. Il est courbattu. Il a sommeil....

Publié le 18/12/2011 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Fragment de vie

Avec sa petite cape rapée, elle ressemble à une ancienne courtisane huppée qui a vécu comme les cigales et n'a rien gardé pour ses vieux jours. Elle traverse le bar en silence et se faufile entre les tables. Les clients la suivent du regard. Elle s'installe près du chauffage et allume une cigarette. Elle se tait. Elle continue de fumer. Aujourd'hui, elle est un peu souffrante. Elle a des...

Publié le 23/10/2011 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

L'orage

Le crépuscule. Les oiseaux de mer gris planent à proximité du rivage. La lune qui se lève commence à tracer un chemin étincelant à travers les eaux. Sur la plage, il y a des promeneurs et quelques baigneurs attardés. La mer est calme et déserte, brisée seulement au loin, par des vaguelettes. Soudain, un éclair illumine le ciel, suivi d'un grondement menaçant qui fait penser à une poursuite....

Publié le 27/07/2011 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant