Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : marcello mastroianni

Tags relatifs

Dernières notes

Du 14 au 25 mai 2014, aura lieu le Festival de Cannes. Mais celui-ci a...

... Débuté bien avant. Salut, Comment allez-vous ? Et les enfants ? Ils sont encore à la maison ? D'ordinaire, avant d'aller à l'école, ils font un tour dans le petit parc et une course pour profiter des balançoires avant de partir pour la cour de récréation.               Tiens ! Deux sont passés en courant. Ils sont...

Publié le 05/05/2014 dans Argenteuil... par mousseline545 | Lire la suite...

Mariage à l'italienne / Matrimonio all'italiana - 1964

Lorsqu'on s'intéresse à "Mariage à l'italienne" on est obligé de s'intéresser à la collaboration entre le réalisateur, Vittorio De Sica et Sophia Loren. Ainsi, en 1964, Vittorio de Sica et Sophia Loren ne sont pas des nouveaux venus dans le cinéma. Sophia Loren a gagné une renommée internationale dans les films de son producteur et compagnon Carlo Ponti. Quant à Vittorio de Sica on se...

Publié le 22/04/2014 dans Hollywood... par Stef91330 | Lire la suite...

L'ASSASSINO de Elio Petri ***

Alfredo est antiquaire à Rome. Un matin la police fait irruption dans son appartement et le somme de le suivre au commissariat. Persuadé qu'on l'arrête à propos de ses activités, il est prêt à avouer certaines affaires frauduleuses. Le commissaire lui révèle alors que son ancienne maîtresse Adalgisa a été retrouvée assassinée la veille. Il est le principal suspect et l'une des...

Publié le 21/06/2012 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Critique de « Les yeux noirs » de Nikita Mikhalkov (disponible en dvd )

Avec « Les yeux noirs » Nikita Mikhalkov tournait pour la première fois hors des frontières russes avec cette adaptation d’un auteur, russe néanmoins, puisqu’il s’agissait  de trois nouvelles de Tchekhov (dont toute l’œuvre de Mikhalkov est d’ailleurs imprégnée) : « La Dame au petit chien », « Ma Femme » et « L’Ordre d’Anna ». Dans...

Publié le 04/01/2011 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

Nuits blanches (1957)

Il n’est pas tellement étonnant que Luchino Visconti ait pensé à Jean Marais (les deux hommes se connaissaient d’ailleurs bien) pour tenir un rôle dans ces Nuits blanches (1957) qui tranchent avec les débuts du cinéaste italien et font penser, à quelques égards, à l’esthétique Cocteau. Le thème du « chercheur dort » s’accorde avec la rêverie éveillée de Mario (Marcello...

Publié le 16/09/2010 dans films vus par Oregon | Lire la suite...

8 1/2

Nous avions vu "Nine" donc il fallait que l'on voit le film qui l'a inspiré, on retrouve l'univers du film, il y a des passages dans "8 1/2" qui aurait dû être dans "Nine" tellement c'est bien fait, on ressent parfaitement les émotions du personnage. Le film est comme une clé pour comprendre le réalisateur Frederico Fellini, et pourtant je n'ai pas vu un seul de ses films, j'en ai entendu...

Publié le 26/02/2010 dans La Cité des... par La Cité des Arts | Lire la suite...

L'Etranger (Lo Straniero)

Je ne sais que penser. Je ne connaissais pas du tout le livre éponyme d'Albert Camus (dont je vais me dépêcher de corriger cette erreur) et je peux dire que j'ai été complètement déroutée par le film de Visconti. Tout d'abord parce que pour moi c'est loin d'être l'un de ses meilleurs films. La mise en scène est quasiment inexistante. A part la dernière séquence, sublime par son symbolisme...

Publié le 05/02/2010 dans La Cité des... par La Cité des Arts | Lire la suite...

Nuits Blanches (Le Notti Bianche)

Je continue mon festival des films avec le magnifique et grand monsieur Marcello Mastroianni. Aujourd'hui, Nuits Blanches , tiré d'une nouvelle de Dostoïevski, une histoire d'amour entre une femme et deux hommes. L'un est le fantôme du passé (Jean Marais), amour aussi irréel qu'inconditionnel, l'autre représente le présent et l'avenir (Marcello Mastroianni), amour réel mais platonique....

Publié le 31/12/2009 dans La Cité des... par La Cité des Arts | Lire la suite...

Fellini, la Grande Parade

Dans le cadre d'une soirée exceptionnelle organisée par Le Courrier International, j'ai pu assister à l'exposition sur Fellini au Jeu de Paume, Fellini la Grande Parade . N'étant pas du tout familière de l'univers du cinéaste italien, j'ai véritablement découvert son univers fantasque, excentrique, jubilatoire, déluré, décalé, complètement hors normes. L'exposition s'ouvre sur les débuts de...

Publié le 22/10/2009 dans La Cité des... par La Cité des Arts | Lire la suite...

La Grande Bouffe

"Un scandale, un vrai scandale, et ça gagne du pognon ça, sur le dos du pauvre populo", le film sera à jamais associer à cette phrase, qui reste celui que l'on voit assez souvent lorsque l'on parle de Cannes mais bien sûr du film, car il a choqué, il a divisé, et bien aujourd'hui je peux à la limite comprendre pourquoi mais le film n'est qu'un concentré de vie, on mange, on baise, on rigole,...

Publié le 19/08/2009 dans La Cité des... par La Cité des Arts | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant