Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : broder

Tags relatifs

Dernières notes

La vie en rouge

Sous les ifs noirs qui les abritent,  Les hiboux se tiennent rangés,  Ainsi que des dieux étrangers,  Dardant leur oeil rouge. Ils méditent.   CHARLES BAUDELAIRE ,  extr.  LXVII;   "Les Hiboux" ,  in "Les fleurs du mal", éditions poésie Gallimard, 2005.        ...

Publié le 16/01/2014 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

LA PREUVE PAR DEMAIN

  LA PREUVE PAR DEMAIN     Comme autant de fleurs souriant à l'hiver Les lettres éparpillées de l'alphabet S'allient en mots d'incertitudes brodées.   Les étoiles incendient la toile du ciel Et avertissent le jour du matin à venir Dont demain sera l'exacte preuve.   Au feu vibrant et affamé de l'air, A...

Publié le 28/12/2013 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Des nouvelles du rocher (ébauchées par le chien)

Je ne suis plus cerné Personnage devenu rivage... HENRI MICHAUX , extr. du poème,  "quand le réel a perdu sa crédibilité",  tiré de "Jours de silence" in "Chemins cherchés/ Chemins perdus/ Transgressions",  éditions Gallimard, 1981.   Une ruine en bord de mer donnerait aussi l'écho d'un bruit sourd et...

Publié le 22/11/2013 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

TORRENT D'AMOUR

  TORRENT D'AMOUR   Comment ne pas t’aimer alors que, aux ombres de la nuit, Tu as su débroussailler le chemin qui mène jusqu’à nous.   J’avais besoin de ton regard  pour entreprendre de creuser à deux Le sillon de mon cœur en cale sèche et d’inventer des souvenirs forts Qui sauraient broder avec splendeur la réalité de séquences...

Publié le 21/11/2013 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Ostinato

Les plaisirs ont choisi pour asile...       Photos : Fragments tissés sur une partition, gauchement, où le pas de l'homme entraîné au coeur de sa forêt l'égare en heurts et flottements. Contre le règne obscur, l'homme trouve où se cacher, oublie ses turpitudes couvant d'autres plaisirs, il se laisse envoûter dans les...

Publié le 02/11/2013 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

BRODER LE TEMPS

  BRODER  LE  TEMPS   Dans ce sentiment d'urgence qui donne parfois de l'audace, Coule sans cesse un flot d'observations surprises Qui encouragent l'ardente confrontation des idées Et brassent avec énergie la matière brute de la vie.   Démonstration débridée mais remarquablement ajustée De battements intérieurs aux discours...

Publié le 01/11/2013 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Les trous noirs sont irrésolus

Si l'on pouvait se voir dans les yeux des autres, on disparaîtrait sur le champ. E.M. CIORAN , "De l'inconvénient d'être né" , éd. Gallimard, 2013.     Nous sommes dans la guirlande, nos couleurs sont passées, nous regardons tomber la bruine sur les autos. Le petit jour s'épuise. Nous sommes seuls à la fenêtre , autant que des milliers,  nous avons vu revenir le...

Publié le 18/09/2013 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

RAGE FROIDE

  RAGE  FROIDE C’est juste le tressaillement complice D’une vie qui n’est que très rarement Brodée au fil d’or d’un artiste talentueux.   L’ignominie boueuse de certains humains Initié l’abcès d’une rage douloureuse Qui excite le sentiment déjà mis à vif De n’avoir désormais plus rien à perdre.   P. MILIQUE

Publié le 11/08/2013 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Broder

Tu prends tout, tu tiens tout dessous ton arche ronde D'un contour merveilleux la terre couronnant Et la grand'mer qui vient la terre environnant L'air épars et le feu, et bref on ne voit chose Ou qui ne soit à toi, ou dedans toi enclose, Et de quelque côté que nous tournions les yeux Nous avons pour objet la clôture des Cieux.   RONSARD  : (1524-1585) / Hymne...

Publié le 10/06/2013 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Le voyage approximatif

Le train dévore toutes choses visibles, agite toutes choses mentales, attaque brutalement de sa masse la figure de ce monde, envoie au diable buissons, maisons, provinces ; couche les arbres, perceles arches, expédie les poteaux, rabat rudement après soi toutes les lignes qu'il traverse, canaux, sillons, chemins ; il change les ponts en tonnerres, les vaches en projectiles et la structure...

Publié le 26/03/2013 dans Certains jours par Frasby | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant