Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : ville de marseille

Tags relatifs

Dernières notes

Paysage sensoriel

La ville se voit et s'entend. Elle s'aperçoit par les odeurs et les saveurs. Dotée d'un paysage sensoriel propre, la ville se sent, se ressent comme une expérience intime et sociale, faite d'attentes culturelles et affectives. C'est l'ambiance de la ville. Le corps humain est façonné par la ville dans laquelle vit l'individu. La ville est sensuelle. La ville est associée à certaines...

Publié le 20/02/2017 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

La casse

Une femme conduisant un enfant dans une poussette marche vite. Un mini-bus tagué de bleu stationne derrière un taxi. Des gens promènent leur chien. Il y a des coureurs et des cyclistes. L'air est tassé et compact. Un homme allume une cigarette. Il inhale profondément la fumée. Puis, il fait quelques pas sur le trottoir. Des clochards se traînent en demandant de la monnaie. L'homme leur...

Publié le 01/12/2013 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Place de la Joliette

Sous l'effet du mistral, les jupes s'ébouriffent, les mains plaquent. La détermination s'installe. Ce vent est capable de vous dépouiller, de vous rendre ridicule, alors même que vous tentez de vous maintenir, et que vous vous tapez les doigts contre les cuisses pour les réchauffer. Il trouve facilement accès à votre cou. Il trouve avidement le chemin de votre dos. Quelques pas suffisent...

Publié le 25/03/2013 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Shoot canin

Après l'orage, les feux de signalisation sont en panne. Les gens roulent comme des malades. Une petite pluie fine se met à tomber. A l'angle d'un carrefour, ils s'engueulent dans leur langue. Comme deux escrimeurs, ils s'assènent l'un à l'autre des harpons de points d'interrogation, catapultent des chapelets de consonnes, mots acérés et empoisonnés, brûlant comme une mèche, langues...

Publié le 19/08/2011 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Presque chaque jour

Tout plie, se déplie, re replie. Les vagues se jettent en avant de toutes leurs forces. Le vent est si dur qu'il impose à l'eau sa forme et que les vagues ne sont plus que son moulage. Le ciel, comme chaque jour, se dégage lentement de la brume, ce qui signifie qu'il ne va pas pleuvoir. Il y a cette couleur bleue. Ce bleu qui est celui de la mer. Le soleil des derniers jours de février est...

Publié le 07/03/2011 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Miroir sans tain

C'est à la sortie de la ville, là où la route file le long du port autonome, que la fille monte. Le bus est bondé, mais elle le traverse de bout en bout, écrasant ses fesses contre tous les sièges et tous les passagers. Son téléphone mobile sonne. Elle se met à parler. Elle parle. Elle regarde celui qui est assis en face, à qui elle ne parle pas. Elle parle à quelqu'un qu'elle ne voit pas....

Publié le 16/01/2011 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Le Lamparo

  Etroite et légèrement en pente, la rue est illuminée par les rayons du soleil matinal qui réussit à se frayer un chemin entre les immeubles -pas de beaux immeubles en pierre de taille avec leurs habitants en tenue coûteuse tirés à quatre épingles- mais, des immeubles aux façades miteuses, parsemées de grandes taches jaunâtres qui font penser aux marques de nicotine sur les dents...

Publié le 11/06/2010 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Tu dis que t'as besoin d'amour ?

Assis sur la marche, il regarde les voitures disparaître au coin de la rue. Il ne lève pas les yeux au ciel, mais il est conscient des étoiles. Elles lui font l'effet de trous dans son crâne, par lesquels une sorte de lumière lointaine et immobile le surveille. C'est comme s'il était seul en présence d'un oeil immense et silencieux, cerné par un flot incessant d'éclairs lumineux. Il se...

Publié le 26/05/2010 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Centre Bourse

Le vent venu d'autres endroits du monde souffle dans les rues, sans respect, ni égard pour la ville, qui a été construite sur son trajet. Il s'infiltre dans la moindre fente, le moindre trou. Un mélange de rythmes s'échappe dans l'atmosphère, accompagné de poussières qui irritent les yeux. Des exclamations et des bribes de dialogues voltigent dans les rues. Des gestes banals prennent ici...

Publié le 15/05/2010 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Les talons

Dans le silence du petit matin, son téléphone se déclenche. Elle le sort de son sac à mains. Répond. Mon regard dévie sur la tasse posée devant elle. La trace de son rouge à lèvres s'est imprimée sur le rebord. J'inspecte la rangée de buveurs à droite et à gauche. Ils sont tous plongés dans diverses variations sur le même thème. Un des hommes, assis à une table, tape sur sa tasse vide avec...

Publié le 07/05/2010 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Page : 1 2 3 Suivant