Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : substance

Tags relatifs

Dernières notes

ÉCRIN DE CHARME

  ÉCRIN DE CHARME Respirer avec le plus grand soin La substance d'une bulle de rêve Quand la nuit succombe à l'oubli Assoupi en son écrin de charme, Et que se répand le lourd parfum Des mots soufflés jusqu'à l'exhalaison Dans cette marge de jour qui projette Ses poussières d'étoiles au céleste infini. P. MILIQUE

Publié le 12/08/2016 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

Substance : solitude

De retour d'un grand et beau festival, je rentre dans ma chambre comme on retrouve sa cellule. Pas une cellule de prison ; celle d'un moine ou d'une moniale. Celle qui a été créée, non pas pour punir l'homme en le coupant du monde, mais pour délivrer l'âme en la retirant à l'écart du monde. Les bruits, les paroles et les mouvements incessants se dissipent et s'échappent dans le passé ;...

Publié le 11/06/2014 dans AlmaSoror par Note | Lire la suite...

SITE DU TEOTIHUACÁN ”LA CITE DES DIEUX” (MEXIQUE) LE 14 NOVEMBRE 2013

(Captation Personnelle) SITE DU TEOTIHUACÁN  "LA CITE DES DIEUX"  (MEXIQUE) LE 14 NOVEMBRE 2013

Publié le 15/12/2013 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

NOTRE DAME DE LA GUADALUPE: MEXICO (MEXIQUE) LE 14 NOVEMBRE 2013

(Captation Personnelle)   NOTRE DAME DE LA GUADALUPE   MEXICO (MEXIQUE) LE 14 NOVEMBRE 2013

Publié le 14/12/2013 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

La Très Sainte Trinité par les Pères de l'Eglise

« L'âme qui aime Dieu n'en est jamais rassasiée, mais parler de Dieu est audacieux : notre esprit est bien loin d'une si grande affaire... Plus on est avancé dans la connaissance de Dieu, plus on ressent profondément son impuissance. Tel était Abraham, tel aussi était Moïse : alors qu'ils pouvaient voir Dieu, autant du moins qu'il est possible à l'homme, l'un comme l'autre se faisait le plus...

Publié le 26/05/2013 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

22 mars : Toute l'année avec les Pères de l'Eglise

"Le Père est en moi, et moi dans le Père" (Jn 10, 31-42) « Jésus-Christ, notre Seigneur et notre Dieu, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, qui est né de Dieu le Père sans le concours d'aucune mère, et de la Vierge sa mère sans le concours d'aucun père mortel, Jésus-Christ a dit, vous venez de l'entendre : "Mon Père et moi nous sommes un." (Jn X, 0) Accueillez, croyez cette assertion de...

Publié le 22/03/2013 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

4 septembre : Toute l'année avec les Pères de l'Eglise

"Le Saint de Dieu" « N'est-ce pas se condamner soi-même que de chercher si le Fils est consubstantiel au Père ? Car une telle conduite est en contradiction non seulement avec l'Ecriture, mais avec l'opinion générale des hommes et la nature des choses. Que l'engendré soit de la même substance que l'engendrant, cela se voit, non seulement pour les hommes, mais pour les animaux, pour les...

Publié le 04/09/2012 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

ILS ONT PENSE POUR NOUS 2

  "Entre la violence et la non-violence, Je choisis la non-violence, Mais entre la lâcheté et la violence, Je préfère encore la violence."  (GHANDI)  en substance....

Publié le 28/10/2011 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

La terre est substance, gravité, intensité et cristallisation.

A l’heure du village planétaire, des villes tentaculaires, où tout devrait se résumer au plus petit dénominateur commun (mêmes goûts, mêmes besoins pour tous en même temps) qu’il y ait encore des hommes pour ressentir l’appel du grand large, celui des hommes libres, à vivre autrement, à contre courant, a quelque chose d’émouvant. Oser, encore de nos jours, se retrouver face à soi-même non...

Publié le 13/03/2010 dans TBCH par henri | Lire la suite...

poésine

Cet arbre qui chante et verse à l'hiver son écot se laissant plumer jusqu'à terre sans pour autant courber le dos Cette main qui tremble au moment de toucher au but tient dans le temps qui lui ressemble un bonheur entier suspendu Ces yeux qui se ferment préservent d'un dernier rempart toutes les délices en germe au jardin nu de nos regards C'est toi ! c'est bien toi, poésine...

Publié le 05/12/2009 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Page : 1