Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : stroheim

Tags relatifs

Dernières notes

Les Disparus de Saint-Agil, de Christian-Jaque

Film pseudo-policier Les Disparus de Saint-Agil Dans ce film on retrouve l’atmosphère du roman de Pierre Véry, faite de fantaisie et de féérie. Erich von Stroheim et Michel Simon sont professeurs à la pension Saint-Agil, dont trois élèves disparaissent sans laisser de trace. Christian-Jaque obtint avec ce film un succès commercial supplémentaire....

Publié le 15/05/2017 dans Le Blog de... par Bruno Lagrange | Lire la suite...

Boulevard du crépuscule (Sunset Boulevard), de Billy Wilder

Film sur Hollywood mêlant fiction et réalité Boulevard du crépuscule (Sunset Boulevard) Dans ce film il est difficile de distinguer la fiction de la réalité. Gloria Swanson, authentique reine déchue du muet, joue quasiment son propre rôle en interprétant Norman Desmond, une actrice tombée dans l’oubli qui rêve de faire son retour à l’écran. Billy Wilder signe ici son...

Publié le 04/10/2016 dans Le Blog de... par Bruno Lagrange | Lire la suite...

La Grande Illusion, de Jean Renoir

Von Stroheim superstar La Grande Illusion Jean Gabin est l’acteur principal du film de Jean Renoir. Mais Erich von Stroheim lui vole la vedette. Il est inoubliable dans le rôle du commandant von Rauffenstein, un officier de la vieille aristocratie prussienne. Son personnage tend à phagocyter un film qui fit impression sur les spectateurs à sa sortie en 1937, alors que l’Europe...

Publié le 31/03/2014 dans Le Blog de... par Bruno Lagrange | Lire la suite...

Les rapaces

(Erich von Stroheim / Etats-Unis / 1924) ■■■■ Le dernier opus des frères Coen remet en mémoire toute une mythologie des grands espaces arides de l'Amérique et, entre mille évocations, donne l'envie d'un bref retour vers Les rapaces ( Greed ), l'un des très grands muets, signé par Stroheim. Dans le dénouement de ce dernier film, la nature désertique y observe,...

Publié le 29/01/2008 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Page : 1