Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : sam peckinpah

Tags relatifs

Dernières notes

Saint-Valentin

Un jour comme aujourd'hui, un certain effort vestimentaire est requis. Un jour comme aujourd'hui, une activité à deux est la moindre des choses. Un jour comme aujourd'hui, la communication est un élément à ne pas négliger.  

Publié le 14/02/2019 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

1984 en neuf (autres) réalisateurs

Orwell me chatouille, 1984, c'est maintenant sur Zoom Arrière , avec la consécration de Sergio Leone pour son film fleuve, suivi de près par Eric Rohmer et ses nuits branchées, les pilotes de Philip Kaufman, et quelques autres estimables bandes dont un étonnant cochon en super 8. Mais il y a un peu plus bas dans le classement des réalisateurs admirables qui ont fait alors ma joie, et ma...

Publié le 17/12/2015 dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Le Populisme américain au cinéma de DW Griffith à Clint Eastwood...

Les éditions LettMotif viennent de publier un essai de David da Silva intitulé Le populisme américain au cinéma de D.W. Griffith à Clint Eastwood . Journaliste, David da Silva prépare actuellement une thèse sur le populisme américain.   " L'objectif de cet ouvrage est de présenter la pensée populiste dans la culture américaine. Si on estime son apparition dès la guerre...

Publié le 16/06/2015 dans Métapo infos par Zed | Lire la suite...

THE RIFLEMAN

Pour faire ce genre de tir avec une Winch 92 il faut que le mécanisme soit bien rodé, sinon la manip’ est plutôt raide. Au début je pensais que Connors utilisait un calibre "léger" genre 32-20. Mais en regardant mieux, vu le trou du canon, c’est plutôt du 44, certainement le classique 44-40 qui n’a rien de violent surtout en carabine. Le plus beau générique de l’Histoire des...

Publié le 24/08/2014 dans WESTERN... par Flingobis | Lire la suite...

LE 2 FÉVRIER 1943…

Le 2 février 1943, des chars T-34 de l’Armée rouge à carapace étoilée se meuvent maladroitement comme de grosses tortues aveugles dans la zone industrielle du nord de Stalingrad , patinant dans la neige épaisse, brisant comme du petit bois les armatures métalliques et le béton de l’usine où les hommes du général Strecker sont retranchés et résistent toujours… Tout cela on le voit...

Publié le 28/01/2014 dans WESTERN... par Flingobis | Lire la suite...

La tête d'Alfredo Garcia en poupe

Pendant sombre de l'élégiaque The Ballad of Cable Hogue ( Un nommé Cable Hogue - 1970), Bring Me the Head of Alfredo Garcia ( Apportez moi la tête d'Alfredo Garcia - 1974) est admirativement arraisonné sur Abordages . Photographie DR source Sunset gun .

Publié le 14/04/2012 dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Les joies du bain : gratte moi le dos

Tout est dans la manière et, visiblement, Jason Robards sait s'y prendre avec le dos voluptueux de Stella Stevens dans cette scène élégiaque de The Ballad of Cable Hogue ( La ballade de Cable Hogue - 1970) de Sam Peckinpah. Le grand Sam est un spécialiste des scènes de bain, masculines comme féminines voire mixtes. Nous le rencontrerons donc à nouveau en cette rubrique. Photographie :...

Publié le 06/05/2010 dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Ça brûle bien, les fourmis ? Ça va...

Sam Peckinpah et William Holden, attentifs sur le tournage de The wild Bunch ( La horde sauvage - 1969). Photographie source If Charlie Parker Was A Gunslinger .

Publié le 10/10/2009 dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Sam à propos de Peckinpah

"Je dois avouer que, pour ma part, je ne suis pas très facile dans le travail, car je suis extrêmement exigeant, extrêmement dur sur un plateau. Je n’admets pas les gens qui prennent le cinéma pour un "business", je n’admets pas que l’on travaille d’un film à l’autre par routine. Je veux que l’on croie au film sur lequel on travaille, ou bien que l’on refuse d’y participer... A chacun de mes...

Publié le 21/10/2008 dans Inisfree par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Peckinpah revisité

Calexico et Françoiz Breut interprêtent la ballade de Cable Hogue, du film du même nom réalisé en 1970 par Sam Peckinpah. Enregistrement au Further Beyond Nashville Festival au London's Barbican Theatre, en novembre 2002. Joli !

Publié le 19/09/2008 dans L’Hispaniola par Vincent JOURDAN | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant