Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : peckinpah

Tags relatifs

Dernières notes

Exagérations

The human race exaggerates everything : its heroes, its enemies, its importance.   Charles Bukowski  

Publié le 18/09/2021 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

” votre propre...”

Vivez votre propre vie. C'est-à-dire là où vous êtes, tel que vous êtes, avec ce que vous êtes, avec qui vous êtes. Prenez appui sur la situation dans laquelle vous vous trouvez, et essayez en même temps de vous y adapter. Vous ne pouvez pas y échapper.  Swami Prajnanpad  

Publié le 07/04/2020 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Saint-Valentin

Un jour comme aujourd'hui, un certain effort vestimentaire est requis. Un jour comme aujourd'hui, une activité à deux est la moindre des choses. Un jour comme aujourd'hui, la communication est un élément à ne pas négliger.  

Publié le 14/02/2019 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Sutra 33

" Celui qui connaît les hommes est prudent. Celui qui se connaît lui-même est éclairé. " Lao Tseu, "Tao Te King"    

Publié le 19/09/2018 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1978

EDITORIAL : Par Edouard S. Une fois n'est pas coutume, il est peut-être moins amusant mais plus intéressant d'éditorialiser "cette année-là" (comme disait alors et pour la dernière fois, malheureusement pour lui, Cloclo) non pas comme si l'on s'était téléporté en 1978 mais bien ici et maintenant, en 2015. Passons rapidement sur l'effrayant podium du box office (tout n'était donc pas mieux...

Publié le 11/06/2015 dans ZOOM ARRIÈRE par ZA | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1974

EDITORIAL : Par Jocelyn M. Familiale à plus d'un titre, voici l'année qui vit toutes les mères (de curés surtout) sucer des queues en enfer (dixit le pas jojo Pazuzu in The Exorcist ) mais qui, avant toute chose, devait voir ma propre grand-mère céder aux sirènes de l'osier prétendument accueillant pour la rose fesse puisque celle-ci, ma mamie oui !, devait s'acheter un ticket...

Publié le 09/02/2015 dans ZOOM ARRIÈRE par ZA | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1972

EDITORIAL : (Retrouvez également un texte de Pierre Audebert au bas de cette note) Par Edouard S. The Korova milkbar sold milk-plus, milk plus vellocet or synthemesc or drencrom, which is what we were drinking. This would sharpen you up and make you ready for a bit of the old ultra-violence. Alex DeLarge, droog anglais Il y eut en cette année 72 la bienveillance d'un...

Publié le 11/12/2014 dans ZOOM ARRIÈRE par ZA | Lire la suite...

Le convoi

* *** Présenter Le convoi comme un titre mineur mais s'intégrant parfaitement dans la filmographie de Sam Peckinpah cela a plus d'allure et plus d'attrait que de le qualifier de lourde comédie d'action relatant les aventures d'un groupe de routiers sympas. Pourtant, durant sa première partie, le film n'est rien d'autre que cela. Le cinéaste n'y va pas de main...

Publié le 21/10/2011 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

C'était mieux avant... (Avril 1984)

Je commence à me plonger dans La guerre de sécession , la série documentaire de Ken Burns, récemment diffusée par Arte et les prochains jours me verront attaquer le deuxième coffret Ivens. Peu de films viendront s'intercaler entre les plats de ce copieux menu et mes notes s'espaceront certainement plus que d'accoutumée. Je profite donc de l'occasion pour vous livrer ma chronique mensuelle....

Publié le 02/04/2009 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Êtes-vous Peckinpable ?

Pour ma part, je le suis assez, mais sans excès. Le cinéma de Sam Peckinpah est peu aimable, son style assez heurté, son propos loin du politiquement correct. La horde sauvage et surtout Les chiens de paille , qui sont souvent ceux que l'on découvre en premier, sont des expériences fortes qui restent en mémoire des années après. Pat Garrett et Billy the Kid , à l'opposé des...

Publié le 27/04/2008 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant