Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poésie gallimard

Tags relatifs

Dernières notes

Franck Venaille, « Ô voici des ruines »

DR   « ô voici des ruines combien pénibles à franchir l’amoncellement de pierres voici qu’il forme rivière à traverser et le lit de l’eau craque et murmure       mais qu’il fait tendre également dans la douceur des peaux, l’odeur prégnante du foin qui fut hier ramassé par un essaim d’enfants parlant langue immature  ...

Publié le 13/06/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Herberto Helder, « Du monde »

DR   « Celui qui atteint son poème par ce que les poèmes ont de plus haut, touche au lieu où c’en est fini du monde : je ne le veux pas pour le charme, ou l’erreur, dit-il, je le veux pour l’étoile plénière qui existe à certains endroits de certains poèmes abrupts, sans indication d’auteur. Il y découvrit ce que tout cela contenait d’âpreté :...

Publié le 17/04/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Wisława Szymborska, « Prêt-à-vivre »

© : Elżbieta Lempp   «Voilà du prêt-à-vivre. Pièce sans répétition. Corps sans essayage. Tête sans réflexion.   J’ignore le rôle qu’on me fait jouer. Je sais seulement qu’il est à moi, non échangeable.   De quoi parle la pièce, je n’ai pas d’autre choix que de le deviner une fois sur scène.   Préparée à la diable pour cet honneur...

Publié le 16/03/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Volker Braun, « Ripaille nocturne avec Su Dung-po (1036-1101) »

  « Sur le sol je me repose De Ma poitrine coule l’eau D’où   Sources jaillissant des pierres   L’espoir est insensé Tout comme le désespoir Personne ne boit ? Demande le drap : “Laisse écouler le reste de ta vie…”   J’ai bien trop de sueur Mais pas assez d’encre Et salive plus que patience Pour décrire le...

Publié le 27/11/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Ingeborg Bachmann, « Une sorte de perte »

DR   « Utilisés en commun : des saisons, des livres et une musique. Les plats, les tasses à thé, la corbeille à pain, des draps et un lit. Un trousseau de mots, de gestes, apportés, employés, usés. Respecté un règlement domestique. Aussitôt dit. Aussitôt fait. Et toujours tendu la main.   De l’hiver, un septuor viennois et de l’été je me suis éprise....

Publié le 13/08/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Wisława Szymborska, « Ça va sans titre »

DR   « Voilà où l’on en est : moi assise sous un arbre, au bord d’une rivière, un matin de soleil. Événement futile que l’histoire ne retiendra nullement. Ni bataille, ni traité dont on sonde les motivations, ni le meurtre mémorable d’un tyran.   Et pourtant me voilà assise, c’est un fait. Et puisque je suis ici, tout près de la...

Publié le 04/08/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Volker Braun, « Walter Benjamin dans les Pyrénées »

DR   « S’enfoncer calmement dans le mur de brouillard. Les bras rament repliés mais régulièrement. Selon les indications du papier au-dessus du précipice L’explosif dans la sacoche Le présent   Pas à pas, comme le hasard Offre au pied un mince point d’appui Dans le matériau. Chère Madame, le vrai risque Serait de ne pas partir. D’après la...

Publié le 09/03/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1