Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : pleiade

Tags relatifs

Dernières notes

Perec, le magnifique

    Ce jour paraissent à la Pléiade les deux tomes consacrés à Georges Perec, le plus grand écrivain français depuis Proust. Au milieu des immondices éditoriales, c'est un joyau aux reflets infinis dont nous pouvons jouir, avec une édition avisée sous la direction de Christelle Reggiani. Que la France qui croit encore à une culture hexagonale se précipite chez son libraire, ne...

Publié le 11/05/2017 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

Rompre à la Céline

Je recopie quand même finalement la lettre de Céline que je préfère dans sa correspondance. Lettre de rupture d'avec sa femme Edith, qui devait être une emmerdeuse comme la plupart des femmes bretonnes, ce qui pousse les Bretons qui ne se résignent pas au simulacre du coït entre hommes, vers l'alcoolisme ou un suicide moins lent. Moi, la Chine, je la trouve terrible à cause de la...

Publié le 09/02/2010 dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Sorbonagreries

Ce n'est pas seulement le sérieux des commentateurs de François Bacon qui est douteux (ainsi lorsque J. Ratzinger ou M. Le Doeuff en font le père fondateur de la science polytechnique moderne pour servir leurs propagandes respectives) ; beaucoup de commentaires touchant Shakespeare sont aussi mensongers ou ridicules. Même si les deux colonnes d'Hercule de la bêtise boche que sont...

Publié le 10/01/2010 dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Chef-d'oeuvre en vue

Un voile d'ombre s'appesantit à ce moment sur l'enclos des tombes, et Albert rejeta la tête en arrière, tant pour discerner la cause de cette soudaine éclipse que pour jouir une dernière fois du spectacle de la baie. Un énorme nuage naviguait alors avec lenteur au-dessus des espaces de la mer, comme le visiteur miséricordieux de ces plaines liquides ignorées des vaisseaux. Rien ne peut...

Publié le 13/09/2009 dans My Lou Book par My Lou Book | Lire la suite...

Page : 1