Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : loïc corbery

Tags relatifs

Dernières notes

SUR QUEL PIED DANSER

de Paul Calori et Kostia Testut *** Avec Pauline Etienne, Olivier Chantreau, François Morel, Loïc Corbery Fraîchement remerciée du magasin de chaussures où elle travaille, Julie enfourche sa mobylette et multiplie les réponses aux offres d'emplois. De secrétaire à manutentionnaire, Julie n'est pas regardante et se montre prête à tout accepter. C'est avec une joie non...

Publié le 08/07/2016 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Le Misanthrope à la Comédie française

Le Misanthrope à la Comédie française Mardi soir, pour mon anniversaire, j'ai été invitée par une de mes amies à la Comédie-française. Cela faisait quelques années que je ne m'y étais pas rendue (depuis le Don Juan interprété par Andrzej Seweryn) et j'attendais avec impatience ces retrouvailles (surtout avec une de mes pièces préférées). Après avoir déambulé dans les couloirs de ce...

Publié le 29/01/2015 dans the... par frenchbooklover | Lire la suite...

Pas son genre, un film qui est tout à fait mon genre

Pas son genre un film de Lucas Belvaux Clément vient juste de se séparer de sa dernière compagne. Après un café aux Deux Magots, ce professeur de philosophie rentre chez lui et découvre avec horreur son affectation à Arras. Pour ce pur produit du Parisianisme, cette nouvelle sonne comme une sanction. Au même moment, à Arras, Jennifer, mère célibataire, se prépare à passer une...

Publié le 20/01/2015 dans the... par frenchbooklover | Lire la suite...

PAS SON GENRE de Lucas Belvaux ***

Clément est professeur de philosophie. Catastrophe pour ce parisien très très parisien et très intellectuel, il est muté à Arras pour un an. Pour lui, il s'agit d'une punition. Jusqu'à ce qu'il rencontre Jennifer, " il faut dire Djénifeur c'est américain " précise t'elle rapidement, jeune coiffeuse enthousiaste et épanouie. Elle partage sa vie entre son fils, son travail, ses copines et...

Publié le 02/05/2014 dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Page : 1