Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : libertinage

Tags relatifs

Dernières notes

Suite Sollers VI - Logique de la sensation (Mouvement, 2016)

« Vite et bien, deux fois bien. » (Baltasar Gracián)   En vérité, je suis le critique le plus nul du monde. Je ne peux me résoudre à dire du mal d’un livre même quand celui-ci est mauvais ou raté et sous prétexte que j’aime son auteur. Pour compenser, je me persuade alors que c’est moi qui ne l’ai pas compris, que peut-être je n’étais pas dispo cette semaine où je l'ai...

Publié le 24/10/2019 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Contrôles idéologique et de censure mis en place par Macron et son premier ministre ...

Chaque dîner du CRIF ouvre tous les ans la voie à de nouvelles restrictions des libertés, le chef de l’Exécutif promettant devant cette auguste assemblée un renforcement, une aggravation des mesures destinées à lutter contre un antisémitisme que l’on nous dit chaque fois plus puissant, plus redoutable, plus effrayant ! ... Le cru 2018 n’a pas fait exception, le Premier ministre ayant...

Publié le 22/03/2018 dans Pour une... par France Catholique | Lire la suite...

Mademoiselle de Maupin

Théophile GAUTIER : « Mademoiselle de Maupin »     Résumé / présentation : Mademoiselle de Maupin est un roman de Théophile Gautier, publié en 1835. Ce roman est précédé d’une préface célèbre qui a parfois occulté le récit lui-même, et dans laquelle Théophile Gautier s’en prend à l’esprit bourgeois de la Monarchie de Juillet, récusant son...

Publié le 07/01/2013 dans Bouquinorium par Kurgan | Lire la suite...

Puritains & Libertins

Le libertinage ne peut se passer du puritanisme, et vice-versa ; c'est mécanique. Pratiquement, Thérèse d'Avila n'a d'intérêt que pour Sade, et Don Juan fascine une nonne. L'intelligence de Molière est de renvoyer puritains et libertins dos-à-dos ; cette lucidité lui vaut la haine à travers les siècles de toutes les variétés de dévôts, et dieu sait qu'il y en a ! Pratiquement ce sont les...

Publié le 09/11/2012 dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Le jour se met en frais pour le soir à venir...

Le jour se met en frais pour le soir à venir appuie de longs soupirs, à soulever les jupes des arbres alignés (qui, n'en soyons pas dupes gardent leur naturel) J'en reconnais l'appel et m'apprête à sortir La chaussée affublée d'un semblant de miroir égoutte ses trottoirs poisseux de feuilles mortes Tant pis pour la saison, je referme la porte l'air de n'en pas souffrir arborant gris sourire...

Publié le 08/09/2011 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Dominique Vivant Denon :”Point de lendemain”... Matin

A propos du livre "Point de lendemain" de Vivant Denon, assimilable aux "Liaisons dangereuses"... "Le corps de celui qui monte se fait plus léger"(...) dit Dante. Que penserait-il de ces belles phrases, corrompues par le mensonge du jeu de la séduction ? Un choix unique reste à faire : aimer l’amour sans restriction et sans fausseté, que diable ! "Point de lendemain" à...

Publié le 27/04/2009 dans ” L'Art est... par VALERIE BERGMANN | Lire la suite...

Dominique Vivant Denon -1747-1802-

« le libertinage est un art d’affranchissement et cet art est à son comble, triant, sélectionnant, séparant le lourd du léger. La surface n’est pas le contraire de la profondeur »

Publié le 27/04/2009 dans ” L'Art est... par VALERIE BERGMANN | Lire la suite...

Rideau (2)

C'était quoi le début ?   Le prince Norbert s’installa sur une marche de l’escalier en colimaçon qui prenait appui sur ledit « poteau rose ». Pour se premier tour, il désigna Nadja, Terri, Catherine et Steffi. Carmen prit place au piano droit et entama un air enjoué dont toutes les filles entonnèrent la mélodie – Terri exceptée. Après quelques tours, Nadja...

Publié le 21/08/2007 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Rideau (1)

Les rideaux du salon bourgeois s’ouvrirent sur une ombre d’un noir profond. Les filles attendaient, retenant leur souffle. Certaines avaient déjà une coupe de champagne à la main que le visiteur inconnu avait fait livrer – trois caisses pour la soirée, et du magnum encore ! Paraîtrait-il seul ou en compagnie, personne n’en savait rien. L’ombre frémit. Un manteau apparut,...

Publié le 11/08/2007 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Page : 1