Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : karl barth

Tags relatifs

Dernières notes

Premier contact avec Karl Barth (1886-1968)

L’œuvre de Karl Barth (1886-1968) est imposante et son influence a été déterminante pour le protestantisme de la 2 nde  moitié du XXe s. Aujourd’hui, un certain nombre en a entendu parler – principalement pour sa prise de position prophétique lors de la montée du nazisme, peu sont ceux à l’avoir lu, et une minorité peut dire le connaître....

Publié le 23/03/2016 dans Le blog Jean... par Jean Calvin | Lire la suite...

Jacques Ellul, le Vouloir et le Faire

Les éditions Labor et Fides ré-éditent un introuvable de choix, Le Vouloir et le Faire, Une critique théologique de la morale , de Jacques Ellul . Cet essai correspond au coeur de sa réflexion éthique, et pose la question du Bien, de la (bonne) morale et de la spécificité de l'éthique chrétienne. Est-elle vraiment possible? On connaît les dilemmes profonds qui résultent de...

Publié le 21/09/2013 dans Le blog Jean... par Jean Calvin | Lire la suite...

La parfaite table de chevet du gentilhomme protestant : n°50

Le N°50 de la "parfaite table de chevet du gentilhomme protestant" est...  Cliquer sur le carton pour lire la suite.

Publié le 30/01/2013 dans Le blog Jean... par Jean Calvin | Lire la suite...

Roger Breuil, encore, par Laurent Jézéquel

Crédits photographiques : Peter Andrews (Reuters). Je vous parle d’un écrivain oublié des années trente et quarante, moins oublié cependant depuis peu, puisque son Brutus vient d’être présenté ici par Juan Asensio*. Roger Breuil se fait connaître dès 1932 en obtenant le Prix du premier roman pour Traduit de l’américain . Sous son nom de famille Roger Jézéquel, il est alors pasteur...

Publié le 24/07/2012 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Aimer Mozart.

"Chez Mozart, tout ce qui est lourd plane, et tout ce qui est léger pèse infiniment" disait le grand théologien Karl Barth. Et le lourd Benoît XVI d'en jouer au piano tous les soirs - d'être plus léger donc. Il a raison, Sollers, quand il dit que c'est un message politique que le Pape a voulu envoyer au monde en disant qu'il était mozartien. Franchement, quand vous écoutez le...

Publié le 27/01/2006 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Page : 1