Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : joël cornuault

Tags relatifs

Dernières notes

La revue ”Des pays habitables” accueille l'art populaire insolite d'Emile Posteaux

        Emile Posteaux (1866-1936), vous ne vous rappelez pas? Il vous faut, en ce cas, retourner en 2011 , où subsiste sur ce blog la seule note, ultra courte, que j'ai consacrée au dada de cet ancien représentant en brasserie (et ancien charcutier), à savoir la sculpture sur bouchons de Champagne usagés, représentant des dizaines de têtes de différents types populaires...

Publié il y a 13 jours dans Le Poignard... par Le Sciapode | Lire la suite...

Dictionnaire du Poignard Subtil

  For intérieur :      "Mes plus grands bonheurs consistaient à dessiner, à lire et à rêvasser. La plupart des actions de ma vie se passaient au-dedans de moi."      Ces propos, de Siri Hustvedt, sont rapportés  par Joël Cornuault dans son livre Dromomanies (éditions Bleu Autour, Saint-Pourçain-sur-Sioule, 2018).

Publié le 27/12/2021 dans Le Poignard... par Le Sciapode | Lire la suite...

Kenneth Rexroth, « Trois poèmes »

DR   «  Les avantages de l’érudition Je suis un homme dépourvu d’ambitions Et qui a peu d’amis, hautement incapable De gagner son pain, qui ne Rajeunit pas, réchappé de quelque destin mérité. Tout seul, mal vêtu, quelle importance ? À minuit, je mets à chauffer Un bol de vin blanc à la cardamone. Avec mon peignoir tout troué et mon vieux béret,...

Publié le 16/05/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Joël Cornuault, Tes prairies tant et plus

L’amour rectifie les paysages L’amour est la meilleure des mises au point.   Il y a des amis haut placés parmi les hirondelles de passage bas placés chez les fourmis d’ici partout placés dans le lit des rivières la lie des marais la sève des platanes tes anneaux d’or ta langue de feuille ta langue de Brésil tes légères morsures de daim sur...

Publié le 28/06/2019 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Joël Cornuault, « Tes prairies tant et plus »

DR   « Que si le temps aux trousses – vieilles faux que vous faut-il encore roses noires squelettes piquants ? – il reste tant de ces temps d’allégresse suffisamment douce pour ne pas nous exploser tu es faite comme un moineau de cerisier une moinelette de sorbier – mais intense assez pour faire feu à...

Publié le 21/11/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Joël Cornuault, Tes prairies tant et plus

L’amour rectifie les paysages L’amour est la meilleure des mises au point.   Il y a des amis haut placés parmi les hirondelles de passage bas placés chez les fourmis d’ici partout placés dans le lit des rivières la lie des marais la sève des platanes tes anneaux d’or ta langue de feuille ta langue de Brésil tes légères morsures de daim sur...

Publié le 13/11/2018 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Le Rêve de Makar

      Tenez, voici la couverture d'une nouvelle de l'écrivain russe Vladimir Korolenko que j'ai illustrée. C'est une première pour moi, et j'en reste fort surpris. Je dois cette initiative à l'éditeur-écrivain de la Librairie la Brèche ( maison d'éditions basée à Vichy dans l'Allier), Joël Cornuault , qui a trouvé un rapport entre l'univers de cette nouvelle, par moments...

Publié le 23/12/2013 dans Le Poignard... par Le Sciapode | Lire la suite...

Page : 1