Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jauffret

Tags relatifs

Dernières notes

Une nuit à l'hôtel le 1

"C'est le prix à payer: dix-huit ans de sa vie pour la liberté de ses enfants." Cette année, les auteurs mis à contribution pour le recueil de nouvelles annuel du 1 ont planché sur le thème d' Une nuit à l'hôtel. Hôtel, "lieu de tous les possibles" comme le souligne Julien Bisson dans sa préface. De fait, chaque auteur a  s'est emparé à sa façon de ce thème et l'a traité sans...

Publié il y a 21 jours dans cathulu par cathulu | Lire la suite...

Bande lacry-mâle

J'appelle mes frère s dans la plus Stricte intimité , car En vieillissant les hommes pleurent .

Publié le 21/01/2015 dans livres,... par absolu | Lire la suite...

Eux dans l'eau

    Dans la Capitale de la douleur , Lacrimosa , pleurer est un Rituel

Publié le 09/04/2014 dans livres,... par absolu | Lire la suite...

Régis Jauffret ou le roman augmenté

Tout ou presque a été dit sur l’ « affaire DSK ». Beaucoup de choses ont été dites sur le roman qu’elle a inspiré à Régis Jauffret, tout et n’importe quoi à vrai dire, voire tout et son contraire. On reproche à Régis Jauffret, comme à tous ceux que les faits divers inspirent, de manquer à ce point d’imagination qu’ils doivent puiser dans la réalité pour nourrir leurs...

Publié le 17/03/2014 dans Eve Chambrot... par evechambrot | Lire la suite...

Clémence Picot

  «  Mes parents ne s'aimaient pas, l'amour était un sentiment bizarre pour eux, il leur paraissait exotique. C'était un luxe, une perversion capable de ronger les plus beaux fruits.  » Clémence est infirmière de nuit, et dîne tous les dimanches soirs chez sa voisine et meilleure amie Christine, veuve, et mère d'un garçon de dix ans prénommé Étienne. Christine est une femme...

Publié le 02/10/2012 dans livres,... par absolu | Lire la suite...

Cet extrême amour

Une jeune écrivaine corrige et rehausse le niveau de certains manuscrits afin de gagner sa vie. Il faut bien donner une contenance au personnage. Seul le fait d'écrire a son importance. Elle sera conviée pour une interview, où elle n'aura rien à dire. Un des autres invités est un directeur d'agences de pub. Il deviendra son unique direction, à elle. Pour les trois années à venir. C'est juste...

Publié le 19/09/2007 dans livres,... par absolu | Lire la suite...

Histoire d'amour

" Nous aurions pu faire connaissance, nous nous serions peut-être plu, et le début de notre histoire n'aurait pas été marqué du sceau de la détention." Voilà, tout est dit, pas besoin d'en rajouter des tonnes. Ou alors juste quelques kilos. 500 grammes, ma bonne dame, j'vous assure, c'est une affaire ! ça s'rait bien, le livre au kilo, oué, ça s'rait bien. Alors le narrateur, autant vous...

Publié le 17/09/2007 dans livres,... par absolu | Lire la suite...

Asiles de fous

" A la longue, il finira de toute façon par m'indifférer, parce que tu l'appliqueras sur le mien comme un emplâtre. Ta conversation m'exaspèrera, toujours les mêmes histoires de carburateurs, de tension artérielle, de bricolage, tes rêves de ferme à rénover dans une région boueuse où les agriculteurs rendus neurasthéniques par le climat bradent leur bien pour ne pas devenir fous. Ton petit...

Publié le 14/09/2007 dans livres,... par absolu | Lire la suite...

Régis Jauffret

Oyez oyez,  braves bloggueurs (ça c'est du bon franglais, encore que, j'suis pas sûre) Jadis au temps naguère (y a quelques jours) je faisais des commentaires de livres, nommés "contes rendus".. Et là, vous vous dites, ah oui, tiens, elle en fait plus.. Et vous aviez raison. Oui, "aviez". Normal, je me suis gavée de Jauffret. Sans contrainte ni menace. Sans douleur non plus....

Publié le 13/09/2007 dans livres,... par absolu | Lire la suite...

Page : 1