Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : hervé collet

Tags relatifs

Dernières notes

Yang Wan li, « cinq poèmes autour la poésie »

  «  Froid tardif composé devant les narcisses sur le lac de montagne*   pour forger un poème, on ne saurait se passer du fourneau et du marteau mais si le poème s’accomplit, ce n’est pas seulement grâce à eux le vieil homme ne cherche pas le poème c’est le poème qui cherche le vieil homme   Lire des poèmes   dans la jonque ma seule...

Publié il y a 16 jours dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Lu Yu, « La nuit du 18e jour du 7e mois, composé sur l’oreiller »

  « un éclair jaillit, il fait clair comme en plein jour pas encore apaisé le tonnerre gronde les nuages défilent confusément puis disparaissent lentement monte la lune solitaire dans les herbes couvertes de rosée des criquets conversent le vent dans les branches effraie les pies dès que la fraîcheur naît je me sens enfin à l’aise je dors profondément...

Publié le 06/03/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Li Po, « Neuvième jour du neuvième mois »

  « aujourd’hui les nuages et le paysage sont superbes les eaux sont vertes, les montagnes d’automne lumineuses j’ai emporté un pichet de vin Nuées des immortels, et cueilli des chrysanthèmes épanouis dans le froid l’endroit est retiré, au milieu de pins et de rochers antiques le vent clair se lève, résonnent la soie des cordes et le bambou des flûtes je...

Publié le 27/10/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Lu Yu, « M’adonnant à la lecture »

  « “le vieil homme qui n’en fait qu’à sa guise”, la tête blanche, est retourné dans son méandre de la rivière Shan dans la solitude derrière mon portail rustique, les livres remplissent la maison le potage de chénopode et la bouillie de blé refroidissent, je ne vais pas manger lire les cinq tombereaux de livres réunis durant toute ma vie me comble non sans grand...

Publié le 23/07/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Yang Wan li, « Le soir assis dans le studio baptisé “de l’Art de gouverner sans interférer avec...

  « porte fermée, je reste assis, mal à l’aise j’ouvre les fenêtres pour faire rentrer une légère fraîcheur la forêt cache le soleil mon fils broie de l’encre d’un émeraude lumineux spontanément ma main cherche mes recueils de poèmes je fredonne doucement plusieurs poèmes au début cela me réjouit puis soudain je ressens de la tristesse j’abandonne le...

Publié le 16/01/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Yang Wan Li, « Vivant retiré »

Antoine Watteau, Lao Gine ou le vieillard chinois , Musée du Louvre   « L’arbre Yuo mu, sur une île de l’Océan de l’ouest, est l’arbre au-delà duquel le soleil se couche   convalescent, j’ai du mal à marcher longtemps assis, mon sentiment ne s’apaise pas têtu devant ma femme, j’ai honte d’avoir à lui demander du soutien pour me lever je préfère...

Publié le 22/10/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Yang Wan Li, « Dans la chaleur de midi, je monte au Kiosque de la Récolte abondante »

Shen Zhou, 1427-1509. Musée du Palais, Pékin   « dans la maison basse, la canicule, impossible de rester dans le haut kiosque, d’air frais il n’y a pour ainsi dire pas si le petit vent n’est pas entièrement avalé par les cigales, un peu de fraicheur arrivera peut-être jusqu’au vieillard »   Yang Wan Li – 1127-1206 Le son de la pluie Poèmes...

Publié le 03/08/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Lu Yu, « Sous la lune buvant légèrement »

Haruki Nanmei , Portait de Lu Yu , XIX e   « hier tout autour de l’auvent, la pluie face à la lampe solitaire je me grattais la tête cette nuit, le clair de lune plein la cour, je chante longuement adossé au saule dépouillé les changements du monde sont immenses, infinis de la réussite à l’échec un revers de la main dans la vie d’un humain la chose la plus...

Publié le 02/07/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Tao Yuan-ming, « Étudiant le Classique des montagnes et des mers »

Tani Bunch ō , Tao Yuanming assis sous un saule . Japon, 1812   « c’est le début de l’été, herbes et arbres sont luxuriants les arbres feuillus entourant la maison déploient leur ombrage les oiseaux se réjouissent d’y trouver refuge j’aime moi aussi ma chaumière comme j’ai déjà labouré et même semé, j’ai du temps pour lire mes livres mon allée à l’écart...

Publié le 01/07/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Yang Wan Li, « Pour remercier Wu Te hua, commissaire du thé de Chian chow, qui m’a envoyé une...

Ma Yuan (actif 1190-1225), Promenade sur un sentier de montagne au printemps (détail), peinture, encre et couleurs sur soie. Musée du Palais, Taipei   « L’or jaune, le jade blanc, des perles claires comme la lune, des chansons limpides, des danses merveilleuses, une jeune beauté à renverser une ville, les autres ont tout cela, moi seul n’ai rien. Comme Hsiang yu** je n’ai...

Publié le 24/06/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant