Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : gabriel garcia marquez

Tags relatifs

Dernières notes

Gabriel GARCIA MARQUEZ et la BEAUTÉ

  ... il se sentit pauvre et minuscule dans le fracas sismiques des applaudissements qu'il approuvait dans l'ombre en pensant madre mía Bendicion Alvarado ça c'est un défilé, ce n'est pas comme ces parades minables qu'ils m'organisent ici, il se sentit diminué et seul, oppressé par la somnolence les moustiques les colonnes barbouillées d'or le velours fané de la loge d'honneur, merde...

Publié il y a 4 jours dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

”Cent ans de solitude” de Gabriel Garcia Marquez, un classique de la littérature à lire ou à...

Je reconnais que je n’avais lu aucun livre du Nobel de littérature de l’année 1982, l’écrivain colombien Gabriel Garcia Marquez. Impardonnable ! J’ai donc voulu remédier à cela fin 2017 et j’ai entamé la lecture de ce que le Times considère comme « un chef-d’œuvre et l’un des meilleurs romans latinos-américains à ce jour » « Cent ans de solitude. » Sachez-le d’emblée : ce n’est pas un livre...

Publié le 09/01/2018 dans Le blog de... par Jean-Luc ROMERO | Lire la suite...

Garcia Marquez

" Vous qui connaissez le laisser-aller de ces royaumes, vous savez bien que nul n'obéit aux lois plus de trois jours. "  

Publié le 28/05/2017 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

C'EST CITÉ de Gabriel GARCÍA MÁRQUEZ

On l'avait installé là en pensant peut-être que c'était la place d'honneur, et les invités le bousculaient, le confondaient avec quelqu'un d'autre, le déplaçaient à droite, à gauche, pour ne pas qu'il gêne, et lui, remuait sa tête neigeuse de tous côtés avec cette expression errrante des aveugles de fraîche date, répondant à des questions qui ne lui étaient pas destinées ou à de brefs saluts...

Publié le 16/09/2014 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Gabriel Garcia Marquez

Publié le 01/05/2014 dans Christian... par christiancrecre | Lire la suite...

Gabriel Garcia Marquez est mort

Publié le 18/04/2014 dans Christian... par Creseveur | Lire la suite...

ADIEU A UN IMMENSE ECRIVAIN : GABRIEL GARCIA MARQUEZ !

Gabriel Garcia Marquez, prix Nobel de littérature 1982, l'un des plus grands écrivains du XXe siècle, est mort à son domicile de Mexico jeudi 17 avril. Il était âgé de 87 ans. Son œuvre a été traduite dans toutes les langues ou presque, et vendue à quelque 50 millions d'exemplaires. L'auteur de "Cent ans de solitiude" était surnommé « Gabo » dans toute l'Amérique latine. À...

Publié le 18/04/2014 dans CUBA 2020 -... par diazd | Lire la suite...

GABRIEL GARCIA MARQUEZ

Tout le monde doit mourir un jour. Pas d'éloge funèbre. Mais à l'occasion de la mort de l'écrivain colombien, des souvenirs de ma lecture d'un livre unique, d'un livre sans équivalent : Cent ans de solitude .   Le village de Macondo, pauvre localité tropicale devenue le centre d'un univers aux dimensions du cosmos. Le seul livre qui m'ait jamais donné cette...

Publié le 18/04/2014 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Un voyage...

Je reviens d'un merveilleux voyage... Ce ne sont pas les ailes d'un avion, mais les pages d'un livre qui m'ont ainsi transportée quelque part en Amérique du Sud . J'ai chevauché la fin du 19e et le début du 20e siècle , vécu dans une petite ville portuaire des Caraïbes , parcouru un pays imaginaire qui doit ressembler à la Colombie ou au Chili, côtoyé des êtres merveilleux , pleins de...

Publié le 13/04/2012 dans Spécial du jour par Denise | Lire la suite...

PÊLE-MÊLE D'UN CARNET DE LECTURE (9)

L’Avenue , de PAUL GADENNE (1907-1956)   Livre acheté par hasard. Excellente surprise. Une longue et lente méditation sur le temps, l'art, soi. Des faiblesses de style au début (disons des "stridences", comme celles qui font mal aux oreilles). Mais des formules sublimes (j'ai la flemme de les rechercher maintenant). Le personnage, Antoine, est sculpteur. C'est un livre...

Publié le 08/03/2012 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant