Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : francis bergeron

Tags relatifs

Dernières notes

Écrivains maudits, censures et interdictions

                                      Écrivains maudits, censures et interdictions (2018) [Louis-Ferdinand CÉLINE]     Le Petit Célinien   http://amzn.to/2p2lQFN .   Libre Journal de la réaction, Radio...

Publié le 18/05/2018 dans Euro-Synergies par Ratatosk | Lire la suite...

L'Énigme du Lundi de Pâques...

Les éditions Auda Isarn inaugurent avec L’Énigme du lundi de Pâques d' Henri Béraud une collection policière intitulée Le Lys noir et dirigée par Francis Bergeron et Pierre Gillieth . Grand journaliste et écrivain d'avant-guerre, Henri Béraud est l'auteur de nombreux romans et notamment du cycle de Sabolas ( Le Bois du templier pendu , Les lurons de Sabolas , Ciel de suie ),...

Publié le 17/12/2016 dans Métapo infos par Zed | Lire la suite...

Degrelle. Qui suis-je ? Par Francis Bergeron, éditions Pardès, 2016, 125 pages

XVIII. Cinquante ans d’exil espagnol : une vie banale ? «  Les cinquante années suivantes de son existence furent plutôt banales. […] Quinze années à vivre comme un lion. Cinquante années à raconter ces quinze années-là. Peut-on le lui reprocher ?  » (Bergeron, pp. 103-104). S ans doute les cinquante années d’exil espagnol furent-elles moins exaltantes...

Publié le 28/05/2016 dans Dernier... par Le Dernier Carré | Lire la suite...

Degrelle. Qui suis-je ? Par Francis Bergeron, éditions Pardès, 2016, 125 pages

XVII. Un roman médiocre ? «  Le (médiocre et unique) roman de Degrelle, La Grande Bagarre , publié sous le pseudonyme de Jean Doutreligne (Flammarion, 1951), est proposé à 200 euros par les libraires “qui savent”.  » (Bergeron, p. 118) C ertes, comme disent les « pages roses » du Petit Larousse illustré , «  De gustibus et...

Publié le 26/05/2016 dans Dernier... par Le Dernier Carré | Lire la suite...

Degrelle. Qui suis-je ? Par Francis Bergeron, éditions Pardès, 2016, 125 pages

  XVI. Léon Degrelle, négateur de l’Histoire ? «  Degrelle aurait pu (ce serait bien le moins) faire le constat de la ruine de l’Europe et de l’Allemagne […] et reconnaître la part de responsabilité du Führer. […] Si Degrelle est resté […] interdit de tout, […] c’est à cause de ce négationnisme historique. À cause de son refus absolu […] de reconnaître l’échec,...

Publié le 25/05/2016 dans Dernier... par Le Dernier Carré | Lire la suite...

Degrelle. Qui suis-je ? Par Francis Bergeron, éditions Pardès, 2016, 125 pages

  XV. La persécution des témoins «  Le 19 janvier 2005, un libraire parisien, gérant d’une librairie appelée La Licorne bleue , était condamné à quatre mille euros d’amende et quatre mois de prison avec sursis pour ce livre [Tintin mon copain] censé raconter les liens entre Degrelle et un auteur de bandes dessinées…  » (Bergeron, p. 94). O...

Publié le 23/05/2016 dans Dernier... par Le Dernier Carré | Lire la suite...

Degrelle. Qui suis-je ? Par Francis Bergeron, éditions Pardès, 2016, 125 pages

XIV. La rencontre Stéphane Steeman-Léon Degrelle «  [Stéphane Steeman] apprend que Degrelle envisage d’écrire un livre consacré à Hergé, Tintin mon copain. Steeman part en Espagne pour le rencontrer. […] L’humoriste belge se sent investi d’une mission importante : convaincre Degrelle de ne pas écrire n’importe quoi. Il veut simplement dire à Degrelle : n’en rajoutez...

Publié le 21/05/2016 dans Dernier... par Le Dernier Carré | Lire la suite...

Degrelle. Qui suis-je ? Par Francis Bergeron, éditions Pardès, 2016, 125 pages

  XIII. Le général Léon Degrelle «  1945 […] (2 mai) Himmler nomme (verbalement) Degrelle SS-Oberführer (colonel).  » (Bergeron, p. 107) C ’est erronément que «  colonel  » figure en traduction de «  Oberführer  ». «  Oberführer  » est le premier des grades de général dans la Waffen SS . La dernière indication figurant...

Publié le 21/05/2016 dans Dernier... par Le Dernier Carré | Lire la suite...

Degrelle. Qui suis-je ? Par Francis Bergeron, éditions Pardès, 2016, 125 pages

  XI. La Grande Bourgogne «  Rex a dû abandonner le rêve (plutôt fou !) d’une restauration de l’Empire bourguignon, au profit de l’idée de l’intégration du peuple wallon, peuple défini désormais comme germain, dans le grand Reich.  » (Bergeron, p. 77) C e n’est pas du tout le sens de la proclamation de la germanité des Wallons ni du passage dans la...

Publié le 20/05/2016 dans Dernier... par Le Dernier Carré | Lire la suite...

Degrelle. Qui suis-je ? Par Francis Bergeron, éditions Pardès, 2016, 125 pages

  X. « Si j’avais un fils… »  Que savons-nous des relations entre Adolf Hitler et Léon Degrelle ? «  C’est lors de ce rendez-vous du 25 août 1944 (ou de cette semaine-là…) que le Führer lui aurait déclaré : “Si j’avais un fils, je voudrais qu’il fût comme vous.” On ne trouve pas trace de ces propos dans les archives du Reich....

Publié le 12/05/2016 dans Dernier... par Le Dernier Carré | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant