Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : duruflé

Tags relatifs

Dernières notes

Maurice Duruflé (1902-1986) : Ubi Caritas

Octarium Ubi caritas et amor, Deus ibi est. Congregavit nos in unum Christi amor. Exultemus, et in ipso iucundemur. Timeamus, et amemus Deum vivum. Et ex corde diligamus nos sincero.

Publié le 08/08/2014 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Maurice Duruflé (1902-1986) : ”Ubi Caritas et Amor”

Un des Quatre Motets sur des Thèmes Grégoriens Op. 10 pour chœur (1960) The Singers' Voice - Dir. Murray Kidd

Publié le 12/01/2013 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

soleil rouge contre l'homophobie

En période de regain d'homophobie, on peut dire que le Rainbow Symphony Orchestra a eu du nez pour clore la saison de ses dix ans : organiser un concert en partenariat avec l'UNESCO sous le signe de la lutte contre l'homophobie en milieu scolaire. La soirée avait tout pour faire événement, à commencer par une actualité chaude. Et glauque. Pari réussi puisque la salle était comble hier...

Publié le 02/12/2012 dans entre deux eaux par entre2eaux | Lire la suite...

Maurice Duruflé (1902-1986) : Ubi caritas et amor

Un des Quatre "Motets sur des Thèmes Grégoriens" Op. 10 pour chœur (1960) The Cambridge Singers Ubi caritas et amor, Deus ibi est. Congregavit nos in unum Christi amor. Exultemus, et in ipso jucundemur. Timeamus, et amemus Deum vivum. Et ex corde diligamus nos sincero. Ubi caritas et amor, Deus ibi est. Amen. Là où sont la charité et l'amour, Dieu est présent. L'amour du Christ nous...

Publié le 18/10/2012 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Lionel Belmondo - Des clairières dans le ciel

Bien que paru fin 2011,  Des clairières dans le ciel  a été enregistré voici près de cinq ans, au printemps 2007. Il est pour  Lionel Belmondo  la conclusion d’un cycle de trois albums dont l’ambition affichée est de « dépasser les clivages et de révéler les jeux d’influence qui font se rapprocher les musiques ». Le premier volet de cette trilogie atypique...

Publié le 06/02/2012 dans MUSIQUES... par Denis Desassis | Lire la suite...

Page : 1