Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : doillon

Tags relatifs

Dernières notes

Critique de RODIN de Jacques Doillon

Cette critique est extraite de mon compte rendu du Festival de Cannes 2017 à retrouver ici. Projeté en séance officielle un après-midi (et non à 19h ou 22H comme la majorité des films de la compétition, même si la séance de 16h a notamment aussi eu les honneurs de la palme d’or qu’est « Entre les murs »), ce film était un de ceux du 70ème Festival de Cannes que...

Publié le 29/06/2017 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

Sur vos écrans en 1990

EDITORIAL : Par Nolan - Tu es vraiment un marrant. Tu me fais marrer. - Marrant comment ? Henry Hill (Ray Liotta) et Tommy DeVito (Joe Pesci) dans Les Affranchis Célèbre échange qui marque le tournant de la non moins célèbre scène du restaurant au mitan du chef d'œuvre de Scorsese , l'un des rares films qui illumine une année 1990 marquée par une série de films...

Publié le 16/07/2016 dans Zoom Arrière par Edouard S. | Lire la suite...

Lou Doillon...

Lou Doillon au Studio Ferber - I.C.U.  

Publié le 10/01/2013 dans Les songes... par Kraly | Lire la suite...

Le mariage à trois

(Jacques Doillon / France / 2010) ■□□□   J'étais venu pour une projection spéciale du film, rare, de Christian de Chalonge sur l'émigration des ouvriers portugais, O Salto (1967). Malheureusement, contrairement à ce qu'annonçait le programme, la copie présentée s'est révélée dépourvue de sous-titres. Étant tout sauf lusophone, je dus donc rapidement déclarer...

Publié le 28/04/2010 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Raja: aimer sans parler la même langue?

Il y a des films qu'on a la chance de voir un jour au cinéma, presque par hasard, par défaut, comme si on s'était trompé de séance. Raja de Doillon (2003) : surprise et beau souvenir de spectateur. Je ressors, pour le plaisir cette chronique du film, écrite à l'époque pour le défunt autrecinema.org. Soit un libertin vieillissant, Frédéric (Pascal Greggory) qui aime lutiner de jeunes...

Publié le 31/03/2010 dans Ciné-club... par Cinéambulant | Lire la suite...

C'était mieux avant... (Février 1985)

Janvier est déjà passé depuis un moment, non ? Alors il faudrait peut-être penser à poursuivre notre odyssée temporelle et voir ce qui se tramait dans les salles obscures de notre doux pays en Février 1985 : Le film du mois ? Certains, que l'on qualifiera de De Palmophiles, vous diront à coup sûr qu'il s'agit de Body double . Malgré la craquante Melanie Griffith, ce titre de l'inégal...

Publié le 06/02/2010 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

C'était mieux avant... (Mai 1984)

Avril est passé. Il est temps de revenir sur ce qui se passait dans les salles de cinéma françaises en Mai 1984 : Bien évidemment, le film du mois est... Footloose de Herbert Ross, dans lequel Kevin Bacon luttait pour son droit à danser le rock'n'roll dans la bourgade tenue d'une main de fer par un rigide pasteur, également père de la craquante Lori Singer qui l'attirait tant...

Publié le 02/05/2009 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Raja

(Jacques Doillon / France / 2003) ■■■□ Assez différent des films précédents de son auteur, celui-ci s'avère l'un de ses plus réussis. Le changement radical de paysage (le sud du Maroc) s'est avéré particulièrement fécond pour Doillon (mais pour l'instant sans lendemain, celui-ci ayant apparemment de plus en plus de mal à financer ses projets). Le cinéaste, d'habitude...

Publié le 03/08/2007 dans Nightswimming par Edouard S. | Lire la suite...

Page : 1