Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : daniel day lewis

Tags relatifs

Dernières notes

CE SOIR A 20 H 55 SUR ARTE

THERE WILL BE BLOOD de Paul Thomas Anderson **** Daniel Plainview cherche du pétrole en Californie. Il fait tout lui-même : il prospecte, fore, draine, commercialise… Oyez oyez donc l’histoire, l’ascension, la grandeur et la déchéance de Daniel Plainview. Quel cinéma ! Celui que je vénère, qui me fait frémir et soupirer d’aise… dans lequel j’entre de plein fouet dès la...

Publié il y a 3 jours dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

“There will be blood” de Paul Thomas Anderson : la folie fiévreuse de l’or noir

  L’or noir. L’oxymore qui définit ainsi l’objet de la quête effrénée, insatiable, vorace de  Daniel Plainview est à l’image de ce film. Entre ombre et lumière. Entre les profondeurs abyssales et obscures de la terre et les vastes paysages de l’Ouest américain. Entre les Lumières de la foi et l’obscurantisme de la religion. Entre les deux faces si contrastées d’un même...

Publié le 27/03/2008 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

80ème cérémonie des Oscars: le cinéma français à l'honneur

Oui, je l’avoue de nouveau: je n’ai pas été emballée par « La Môme » ( voir ici) d’Olivier Dahan, et j’aurais préféré que le cinéma français soit à l’honneur pour un autre film, mais je ne peux néanmoins m’empêcher de me réjouir que notre cinéma, celui qui a le devoir de faire le meilleur cinéma au monde pour reprendre les propos de Roberto Benigni aux...

Publié le 25/02/2008 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

JR, c'était de la gnognotte!

Quand je pense que JR faisait trembler dans les chaumières et à Dallas par sa grande cruauté, son égoïsme, sa cupidité, sa façon de traiter sa famille et consorts, et bien qu'il aille se rhabiller et voir Daniel Day Lewis (mazette ça m'a rappelé ses jeunes années en dernier des Mohicans, miam mian, et dans "In the name of the father", trop beau ce film!) en Daniel Plainview dans "There...

Publié le 18/02/2008 dans À la manière... par presso | Lire la suite...

Page : 1