Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : critique cinématographique

Dernières notes

Histoire et esthétique du cinéma fantastique des origines à 2010, par Francis Moury

Photographie (détail) de Juan Asensio. Première partie . Deuxième partie . Troisième partie . Quatrième partie . Cinquième et dernière partie .

Publié le 28/08/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Apocalypses biologiques, 8 : Resident Evil de P. W. S. Anderson, par Francis Moury

Photographie (détail) de Juan Asensio. Argument du scénario États-Unis, 2002. Umbrella Corporation fournit le marché en produits médicaux et en services informatiques mais, en sous-main, elle mène (à l'insu de ses propres employés) des projets de guerre biologique pour le compte du plus offrant. Alice se réveille dans un manoir désert environné par une forêt sous lequel est...

Publié le 19/08/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Apocalypses biologiques, 6 et 7 : La Chose d'un autre monde de J. W. Campbell Jr. et The Thing de...

Photographie (détail) de Juan Asensio. Cette nouvelle (1) de John Wood Campbell Jr. (1910-1971), auteur et rédacteur en chef du célèbre magazine américain Astounding Science Fiction de 1937 jusqu'à sa mort, fut publiée en août 1938 puis adaptée, de manière assez différente, en 1951 et en 1982 par deux films devenus des classiques du cinéma fantastique et dont voici les critiques....

Publié le 10/08/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Apocalypses biologiques, 5 : Virus, par Francis Moury

Photographie (détail) de Juan Asensio. Argument du scénario Le monde entier de 1980 à 1988 : une arme de guerre bactériologique, objet de la convoitise d'espions, est accidentellement répandue dans l'air. Ce virus de la grippe (incontrôlable car modifié) est inactif sous -10° mais se répand dans les autres zones terrestres tempérées et chaudes. L'état d'urgence est déclaré dans...

Publié le 21/06/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Apocalypses biologiques, 4 : Le Pont de Cassandra, par Francis Moury

Photographie (détail) de Juan Asensio. Argument du scénario Genève, aube du 25 octobre 1976 : des terroristes attaquent la section américaine de l'Organisation Mondiale de la Santé. L'unique survivant devient contaminé sans le savoir par une variante bactériologique de la peste. Il s'enfuit et parvient à monter dans un train «Trans-Europe-Express» transportant un millier de...

Publié le 18/05/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Apocalypses biologiques, 3 : The Crazies de George A. Romero, par Francis Moury

Photographie (détail) de Juan Asensio. Argument du scénario Evans City et ses environs, Pennsylvanie, États-Unis, 1972. Un virus dont le nom de code est «Trixie » — résultat d'expériences militaires bactériologiques — est répandu accidentellement dans l’eau d’une rivière à la suite d’un accident d’avion. Une fois infectés, les habitants de la petite ville américaine la plus...

Publié le 09/05/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Apocalypses biologiques, 2 : The Omega Man de Boris Sagal, par Francis Moury

Photographie (détail) de Juan Asensio. Tous les effondrements Argument du scénario États-Unis, Los Angeles, août 1977. Le biologiste militaire Robert Neville semble le seul survivant d'une guerre mondiale atomique et bactériologique survenue vers 1975. Des mutants photosensibles et défigurés, formant une confrérie nommée «La Famille» dirigée par Matthias (un ancien...

Publié le 04/05/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Apocalypses biologiques, 1 : The Last Man on Earth de Sidney Salkow et Ubaldo Ragona, par Francis...

Photographie (détail) de Juan Asensio. Tous les effondrements Argument du scénario États-Unis, 1968. Le biologiste Robert Morgan s'éveille pour une nouvelle journée qu'il passe au milieu d'une ville abandonnée, semée de cadavres auxquels il enfonce systématiquement un pieu dans le cœur avant de les jeter dans une décharge à ciel ouvert, afin de les brûler. La nuit,...

Publié le 09/04/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Une vie cachée de Terrence Malick : l’hypothèse provocante d’une prière en faillite, par Gregory...

Crédits photographiques : Thierry Gouegnon (Reuters). «Je n’appelle pas souffrance une souffrance dont on est le maître, qu’on fait jaillir et cesser quand on veut.» Paul Gadenne, Le vent noir . «Quand j’étais adolescent, je me promettais de rester fidèle à la jeunesse : un jour, j’ai tâché de tenir parole.» Pierre Drieu la Rochelle, Récit secret . Il ne fait absolument...

Publié le 13/01/2020 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Vampyr, Dies Irae et Ordet de Carl Theodor Dreyer, par Francis Moury

Photographie (détail) de Juan Asensio. Vampyr Vampyr [ L’Étrange aventure de David Gray ] (France-Allemagne, 1932) de Carl Theodor Dreyer est son premier film parlant mais aussi son film fantastique le plus célèbre, admiré au siècle dernier par des historiens et critiques aussi divers que Lotte H. Eisner ou Georges Sadoul. D'abord en raison de ses recherches stylistiques...

Publié le 09/12/2018 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant