Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : calaferte

Tags relatifs

Dernières notes

Calaferte vs Sartre

Un soir, j’ai vu au fond du Café de Flore Jean-Paul Sartre entouré de nombreux jeunes gens, une cour autour de lui… (…) J’ai surtout trouvé ridicule qu’un homme de 45 ans tienne une cour de la sorte et je continue de trouver cela parfaitement grotesque. (…) Cet homme m’a paru être un farceur. Depuis, je l’ai lu et c’est plus qu’un farceur, c’est un imposteur. (…) Sa grande source a été...

Publié il y a 12 jours dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

La littérature

"La littérature doit, soit enrichir l’esprit, soit le bouleverser." Louis Calaferte. Photo : Ben Thouard

Publié le 20/04/2018 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

A vouloir espérer

       S’il avait pu m’advenir, au moins, un jour, de crever, de crever là, penché sur toi, sur ce lit placé contre le mur. Je t’aurais saisie dans mes bras, mince et fine, tes yeux de gosse m’auraient donné ma dernière joie d’homme et je serais mort. Et ça aurait en même temps emporté toute cette irracontable envie de bonheur fou. Ce ne sont des choses qui se...

Publié le 25/05/2017 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

” On ne peut plus sortir en poète... ”

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4...

Publié le 01/09/2014 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

C'était le neuvième Cabaret Poétique...

    ... et cela a commencé en gare de Perrache où j'ai récupéré Jean-Marc Flahaut au sortir de son T.G.V. Lille. Direction : la Brasserie Georges sise tout contre (là même où un entretien avec Calaferte  a été réalisé vingt ans plus tôt). Le verbatim de ce Yalta de la poésie française (bon, d'accord, nous n'étions que deux, il manquait...

Publié le 25/10/2011 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Mai 68 (à Lyon) vu par Calaferte

«  En 1968, je travaillais à la radio, je faisais des émissions littéraires et de la chronique. Je dois dire que j’ai été comme tout le monde : je n’ai rien compris. La première image fut une concentration de cars de police et de C.R.S. aux alentours de la préfecture de Lyon. Les premiers troubles commençaient à Paris. Personne n’avait véritablement cru au caractère émeutier de la...

Publié le 27/01/2010 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Jean Reverzy, Lyon & la ”chose littéraire”

Le 9 juillet 1959, (il y a de cela cinquante ans), Jean Reverzy mourait soudainement, à l’âge de quarante-cinq ans. Nous allons quitter le mois de juillet 2009 dans quelques jours, et, à ma connaissance, la ville de Lyon et ses prétendues instances culturelles seront passées à côté de cet anniversaire. En ligne, je ne trouve qu’un mince  article du Progrès . A moins qu’une lecture...

Publié le 27/07/2009 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Changement dans la continuité

Notre méconnaissance de la vie était telle, que nous en étions à croire que boire avec une paille une de ces boissons jaunes ou vertes, le dos calé à un fauteuil de rotin à la terrasse d'un café, symbolisait la réussite. Et plus tard, nous nous crûmes sauvés le jour où nous eûmes assez d'argent pour commander un grand verre à un garçon en veste blanche. Nous réclamions partout des pailles et...

Publié le 29/05/2009 dans Paul Debedeux par Paul Debedeux | Lire la suite...

Les claires-voies de la toiture

Je me jetais sur les livres comme s'il devaient nécessairement me livrer la clef de moi-même. Et la serrure avec. Lisant à bride abattue. Dans le métro. Dans la rue. Au bistrot. Dans mon lit. Sur les bancs des squares, au milieu des pigeons et des cris d'enfants, les soirs d'été ou le dimanche après-midi. Et jusque dans les chiottes des usines qui m'employaient, culottes baissées, accroupi...

Publié le 03/10/2006 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

aux marches du Palais

Avec François Barcelo , nous descendons dans la Drôme jusqu’à la maison-musée (invisible de la route) de Cécile Philippe . Quand je parle de « maison-musée », je n’exagère pas. Dans ce chalet monté comme un Lego (les poutres sont arrivés de Finlande, chacune numérotée pour que l’on sache les emboîter sans vis ni clou dans le bon ordre, sauf que les étiquettes se sont...

Publié le 29/03/2005 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Page : 1