Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : bleu pétrole

Tags relatifs

Dernières notes

Comme un Légo

C'est un grand terrain de nulle part Avec de belles poignées d'argent La lunette d'un microscope Et tous ces petits êtres qui courent Car chacun vaque à son destin Petits ou grands Comme durant des siècles egyptiens Péniblement A porter mille fois son point sur le "i" Sous la chaleur et dans le vent Dans le soleil ou dans la nuit Voyez-vous ces êtres vivants ? Voyez-vous ces...

Publié le 07/07/2012 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Résident de la République 2012

MonsieurBashung.com, n'est évidement pas une tribune politique, pourtant, quelque soit l'issu du scrutin présidentiel, quelques soient vos opinions personnelles et les miennes, je voulais simplement que l'on se souvienne de ces phrases pleines de lucidité et de clairvoyance du citoyen Alain Bashung, chanteur engagé socialement mais politiquement rare. Sur ces bonnes paroles, je vous met le...

Publié le 20/04/2012 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Elle jouait Mozart, Chopin...

Je tuerai la pianiste Afin que l'on sache Que la vie d'artiste N'est pas rose, n'est pas sans tache Comme un navire qui tangue Qui rend ses attaches Je tuerai la pianiste Afin que l'on sache Que quelque chose existe En dehors de ça Quand elle avait vingt ans La foule à ses pieds Sous les lambris dorés Qu'elle jouait Mozart, Chopin Je tuerai la pianiste Qui n'a pas su...

Publié le 28/09/2011 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

”comme un Lego”

" Comme un légo emacié, comme la complainte d'un despérado parvenu au bout de son désert, la poésie de Manset y glisse dans la gorge de Bashung, raide comme une lampée d'eau  de feu." ( Bashung une vie)    à suivre...     "C'est un grand terrain de nulle part Avec de belles poignées d'argent La lunette d'un microscope Et tous ces petits êtres qui courent...

Publié le 03/11/2010 dans nono par nono | Lire la suite...

Vénus

Vaste, accueillante   Les fruits à portée de main   Et les délices divers   Dissimulés dans les entrailles d’une canopée   Plus haut que les nues…   Elle est née des caprices   Elle est née des caprices   Pommes d’or, pêches de diamant   Pommes d’or, pêches de diamant   Des cerises qui rosissaient ou grossissaient...

Publié le 18/06/2010 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Bashung, interview France Bleu Pétrole n°3

A tous les Afficionados, je propose aujourd'hui la suite de l'interview accordé par Alain Bashung à France Bleu Alsace au printemps 2008. L'Apache, nous éclaire ici sur sa méthode de travail, de ses débuts jusqu'à son ultime album. Encore une fois, il fait preuve d'une très grande humilité et d'une modestie non feinte... 3e partie Alain Bashung se...

Publié le 15/06/2010 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Dans le soleil ou dans la nuit

A porter mille fois son poids sur lui   Sous la chaleur et dans le vent   Dans le soleil ou dans la nuit   Voyez-vous ces êtres vivants ? __ Quelqu'un a inventé ce jeu   Terrible, cruel, captivant   Les maisons, les lacs, les continents   Comme un légo avec du vent...  

Publié le 12/06/2010 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Je tuerai la pianiste

Je tuerai la pianiste Pour ce qu'elle a fait de moi Chaque jour de ma vie Chaque semaine, chaque mois Et je mordrai sa joue Qui un jour fût à moi Sur le piano de ses nuits Sur le piano de ses draps Je tuerai la pianiste Afin que l'on sache Que quelque chose existe Je tuerai la pianiste Afin que l'on sache Que la vie d'artiste N'est pas rose, n'est pas sans tache...

Publié le 30/04/2010 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

La lunette d'un microscope

C'est un grand terrain de nulle part Avec de belles poignées d'argent La lunette d'un microscope Et tous ces petits êtres qui courent Car chacun vaque à son destin Petits ou grands Comme durant les siècles égyptiens Péniblement... A porter mille fois son poids sur lui Sous la chaleur et dans le vent Dans le soleil ou dans la nuit Voyez-vous ces êtres vivants ? (x2)...

Publié le 06/04/2010 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Je t'ai manqué ?

Pourquoi tu me visais ? version live accoustique   Je t'ai manqué ( Gaêtan Roussel ) Bleu Pétrole ( 2008 ) version live accoustique extrait de " A perte de vue" ( 2009 ) détourné et posté par Olivier

Publié le 10/03/2010 dans MonsieurBash... par GreggoryEess | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 Suivant