Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : barbey d’aurevilly

Tags relatifs

Dernières notes

Junichirô Tanizaki : Dans l’œil du démon

Junichirô Tanizaki (1886-1965) est un écrivain japonais. Etudiant à l'université de Tokyo, il publie en 1910 Le Tatouage , une nouvelle qui lui apporte une célébrité immédiate. Il s'engage alors dans la voie littéraire, publiant de nombreux récits qui s'inspirent souvent d'un Occident et d'une Chine exotiques – jusqu'au grand séisme qui secouera Tokyo en 1923. Tanizaki quitte alors la...

Publié il y a 16 jours dans Le Bouquineur par Le Bouquineur | Lire la suite...

Léon Bloy journaliste...

Les éditions Flammarion viennent de publier dans leur collection de poche, sous le titre Bloy journaliste - Chroniques et pamphlets , un recueil des articles publiés par Léon Bloy . Indispensable pour tous les amateurs de la prose éruptive de l'auteur de La femme pauvr e et d' Exégèse des lieux communs .   " «Je ne suis ni journaliste, ni écrivain, ni pamphlétaire, […]...

Publié le 28/03/2019 dans Métapo infos par Zed | Lire la suite...

Jules BARBEY D’AUREVILLY : « les Diaboliques »

BARBEY D’AUREVILLY : « les Diaboliques »   Recueil de nouvelles orchestrées autour d’énigmes où se confondent cruauté et galanterie. Oeuvre sulfureuse, écrite dans une langue riche et flamboyante, ces « diaboliques » valurent à leur auteur de nombreux reproches qu’il repoussa avec orgueil. Délicieusement décadentes et érotiques, plusieurs de ces...

Publié le 18/02/2015 dans Bouquinorium par Kurgan | Lire la suite...

BARBEY D’AUREVILLY - Les diaboliques

BARBEY D’AUREVILLY : « Les diaboliques »   Recueil de nouvelles orchestrées autour d’énigmes où se confondent cruauté et galanterie. Œuvre  sulfureuse, écrite dans une langue riche et flamboyante, ces diaboliques valurent à leur auteur de nombreux reproches qu’il repoussa avec orgueil. Délicieusement décadentes et érotiques, plusieurs de ces nouvelles...

Publié le 15/03/2012 dans Bouquinorium par Kurgan | Lire la suite...

DERRIÈRE le CRAVATE

    BARBEY d’AUREVILLY était prénommé Jules Amédée, ce qui lui valait l’acronyme sobriquet de JABAU, ainsi que l’atteste ce portrait:    

Publié le 04/01/2009 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Page : 1