Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : ”trente glorieuses”

Tags relatifs

Dernières notes

La communion solennelle

L'entrée en sixième marquait aussi l'année de notre communion solennelle. Je me souvenais bien des communions précédentes de mes trois frère et sœurs, qui avaient toujours lieu au mois de juin, mois de l'été qui arrivait, synonyme de grandes vacances. Au-delà de l'aspect religieux, la communion solennelle marquait vraiment une étape pour nous : elle symbolisait notre entrée dans...

Publié le 14/04/2009 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

Le grand-père

Avec nos parents, nous allions voir de temps en temps notre grand-père, qui habitait un petit village, à environ une dizaine de kilomètres de chez nous. Comme mes parents n’avaient pas de voiture, nous partions tous en vélo. Je m’asseyais à l’avant de son vélo de mon père, et mon frère s’asseyait sur le porte-bagages. Ma mère et mes deux sœurs faisaient la route avec leur propre vélo. Aller...

Publié le 01/04/2009 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

La croix Vitafor

Tous les ans, pendant les vacances d'été, "Ouest France", le journal quotidien de tout l'Ouest de la France, organisait un grand jeu concours dont le premier prix était une somme d'au moins dix millions d'anciens francs, soit l'équivalent de quinze mille euros aujourd'hui. Cette somme était très importante pour l'époque et nous passions toutes nos vacances d'été à essayer de résoudre les...

Publié le 25/09/2007 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

Le curé d'Ars

Dans notre village coexistaient deux types d'écoles : l'école laïque et l'école libre. Nous avons passé notre scolarité (jusqu'en 3 ème ) au collège St Joseph, qui, selon mes parents, avait une bien meilleure réputation que l'école laïque d'à côté. Nous avions donc un enseignement religieux donné à  l'école par l'abbé du village, qui nous rendait visite une fois par semaine....

Publié le 12/09/2007 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

Le Mont Saint Michel

Quand l’été arrivait, mes parents aimaient s’octroyer une journée de détente, en famille, au Mont Saint Michel. La distance à parcourir était d’environ 200 km et nous nous levions de bonne heure pour pouvoir profiter pleinement de la journée. Ma mère préparait les sandwichs et les boissons pour toute la famille et les enfermait dans une énorme glacière. Le voyage se faisait sans encombre,...

Publié le 05/09/2007 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

Le docteur L.

Souvent à la campagne, à cette époque, les familles restaient fidèles à leur médecin. C'était le cas de mes parents, qui ont toujours fait appel au même médecin, le docteur L. Le docteur L. était l'archétype du médecin de campagne, travailleur infatigable ne comptant pas ses heures, respecté de ses clients. A force d'aller dans les foyers des mères de famille, il s'octroyait quelques...

Publié le 27/08/2007 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

Albert et l'Indochine

Je me souviens de mon grand-père qui, ayant fait la guerre 14-18, était mort 50 ans plus tard dans son lit : ses dernières paroles furent pour ses copains de tranchée qui n'avaient pas eu la chance de s'en sortir. Il avait dû y penser toute sa vie et le traumatisme était intact à la veille de sa mort. Nos belles guerres, préparées et même mitonnées par nos généraux et nos politiciens, ont...

Publié le 03/08/2007 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

Jeteur de sorts

Toute mon enfance en Mayenne a été bercée entre la crainte des jeteurs de sorts et le respect des guérisseurs, qui exerçaient leurs "activités" parallèlement à la médecine traditionnelle, en mêlant savoir ésotérique ou religieux, avec une bonne dose de mystères. Personne, bien sûr, ne se vantait d'être jeteur de sorts, car ce pouvoir maléfique faisait fuir les gens, mais les habitants des...

Publié le 27/07/2007 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

Pied brûlé

Le jeudi, jour de repos des écoliers, nous aimions, mon frère et moi, nous ballader dans notre terrain de jeux favori de l'époque : le champ de détritus dans lequel était déversé toutes les ordures ménagères du village. C'était une ancienne carrière à ciel ouvert. On y trouvait de tout : vieux meubles, jouets cassés, vêtements usagés, nourriture avariée, poules, rats, chats, chiens etc...

Publié le 23/07/2007 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

Le Meccano

Le Meccano, jeu de construction en vogue dans les années 70, m'a évité des après-midi de nain jaune, bataille navale ou autre Monopoly, jeux certes intéressants, mais qui ne m'enthousiasmaient pas comme le Meccano. Quel ne fut pas mon bonheur, quand un jour, ma marraine m'offrit ma première boîte de ce jeu : c'était la boîte n°1 (la numérotation allait, à l'époque, de 1 à 10, par ordre...

Publié le 20/07/2007 dans Glorieuses... par huppe | Lire la suite...

Page : 1 2 3 Suivant