Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : éditions julliard

Tags relatifs

Dernières notes

LA MÉTHODE VIALATTE

J’avais osé intituler ici « la méthode Vialatte », au mois d’août 2012, un long, trop long délire (réparti sur cinq jours, s'il vous plaît), en digressant interminablement, en circumnaviguant pesamment, en un mot : en tournant longuement autour du pot, autant dire que j'étais tombé dedans pour ne plus en sortir. Inutile d’ajouter que la densité de matière solide à la sortie du tuyau...

Publié le 25/09/2019 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

DÉLICE DE VIALATTE

Vient de paraître Résumons-nous , (éditions Robert Laffont, collection Bouquins) volume de 1300 et quelques pages des chroniques écrites par Alexandre Vialatte à destination de plusieurs supports. Je connaissais évidemment Bananes de Königsberg (1985, préface de Ferny Besson) et Almanach des quatre saisons (1981, préface de Jean Dutourd), réédités ici et publiés en leur temps par les...

Publié le 05/03/2017 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

MON ADIEU À CHARLIE

Je dis aujourd'hui, définitivement, le cœur serré, adieu à mon Charlie . C'est la mort dans l'âme, mais je le dis : Charlie est mort. Je viens de l'apprendre en lisant le faire-part de décès publié par Denis Robert. 1/2   Je n’aurais peut-être pas dû lire Mohicans , de Denis Robert (Julliard, 2015). Plus j’ai avancé dans la lecture, plus je me suis senti envahi par...

Publié le 25/01/2016 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

UN ZESTE DE VIALATTE

«  Qui ne disparaît ? Nous vivons par hasard. J’avais dix-huit-mois quand ma mère vit mes deux pieds qui dépassaient d’une lessiveuse. On connaît la bonté des mères. Elle les saisit immédiatement, me sortit de l’eau, me fit sécher au four et me replaça debout sur la route de la vie. C’est à cette circonstance fortuite que je dois de pouvoir signer mes différents travaux....

Publié le 03/08/2015 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

LTC LIVE ANNONCE...

Publié le 27/03/2014 dans LTC - LA... par LTC - LA TOUR CAMOUFLE : ”LA LORRAINE AU COEUR DU MONDE !” | Lire la suite...

Les moins de seize ans ou les solitudes pédérastiques de Tonton Gabriel

Crédits photographiques : Irina Ionesco. Gabriel Matzneff dans la Zone . Nous pouvons lire, à l'entrée Robert Brasillach du truculent Dictionnaire des injures littéraires de Pierre Chalmin (1), une méchanceté écrite par Gabriel Matzneff pour Le Figaro littéraire : «Brasillach que plus personne ne lirait aujourd'hui si, au lieu d'avoir été fusillé, il était mort écrasé par...

Publié le 28/11/2013 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

L'éclipse de l'intellectuel d'Elemire Zolla

Photographie (détail) de Juan Asensio. Acheter L'éclipse de l'intellectuel sur Amazon . Cristina Campo dans la Zone . Le nom d'Elemire Zolla (la première de couverture de notre ouvrage a francisé le prénom en Élémire) est en France pratiquement inconnu, tout comme l'est celui de Max Picard, que j'ai récemment évoqué avec l'un de ses ouvrages les plus...

Publié le 26/07/2010 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Le monde que Mario Praz a vu

Crédits photographiques : Smiley N. Pool (AFP/Getty Images). «Les vivants et surtout les vivants qui ne veulent rien avoir de commun avec les morts, les survivants, sont informes, inachevés, et ils prennent cela pour une supériorité, parce qu’ils affichent leur vie. Mais la vie sans forme est ignoble, stérile, cancéreuse, célinienne. Tout homme de cœur et d’esprit, hier comme...

Publié le 20/08/2008 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Page : 1