Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écrire la ville de marseille

Tags relatifs

Dernières notes

Chemins de traverse

Traverser le parc, longer la courbe de la voie express, là où les voitures sont rares et roulent doucement, monter sur le remblai du tunnel, se prendre le pied dans un vieux morceau de journal qui s'enroule autour de la cheville, traîner la page sur une vingtaine de mètres, penser aux gros titres qui s'impriment sur la cheville, donner un coup de pied dans le journal, continuer sans jamais...

Publié le 30/09/2015 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Travelling mental

Pluies d'automne. bourrasques soudaines. nuages qui courent dans le ciel. brusques éclaircies. voitures qui filent sur la chaussée. culs des piétons qui se hâtent. coups de klaxons. cacophonie de la ville pressée. parapluies ouverts pour se protéger de la pluie. emballages d'ampoules électriques sur le trottoir. vieux sacs en plastique. bouteilles vides. petits bouts de journaux....

Publié le 04/11/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Plage du Prophète

Le jour commence à baisser. L'eau miroite faiblement. Le ressac déferle en de longues ondulations. Un groupe de mouettes rase la crête écumeuse des vagues. Un bateau solitaire, rentrant au port, se détache sur l'immensité vide de la mer qui s'empourpre. Je reste longtemps debout sur la plage, à attendre la disparition des derniers rayons du soleil. Les voitures roulent sur la Corniche. On...

Publié le 23/09/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Un goût de rouge à lèvres

Tout en ventre et en petits talons, elles roulent leurs mécaniques bien huilées, sur les trottoirs de la rue de Rome. L'allure fauve et le ronron facile, elles sont plutôt maîtresses que bonnes femmes, Coca-Kebab McDo et poignées de mains ou coups de poings. Le rire à gorges déployées, elles ont des mots râpés dans la bouche et des voix pour les dire : mots rimés, mots triturés, mots...

Publié le 09/11/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Changement d'heure

Le vieil homme sur le trottoir. voix aiguë. nasillarde. discours qui ne veut rien dire. Il est tapi entre deux automobiles en stationnement. Voiture de police qui tourne au coin de la rue. Gaz d'échappement. Une fille en pantalon rose. chaussures à talons exagérés. chevelure en désordre. Les hommes la dévisagent. Au marché des Capucins les mouches bourdonnent. Le sol est puant. Les gens...

Publié le 28/10/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

La canne à pêche

Les vagues martèlent sans relâche les gros rochers lisses qui gisent, comme tombés de la main d'un géant étourdi, au pied des falaises éternellement résistantes. On a peine à concevoir que c'est la même mer qui prend le bleu cristallin de l'été et déploie une uniformité azurée que seules troublent les minces nappes d'huile laissées par les bateaux de pêche ou le blanc éclatant des mouettes...

Publié le 07/09/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Musique de chantier

Marseille est une musique de chantiers, avec ses couches sonores, ses strates, leurs creusements, leurs forages et leurs grues haut levées. Des communautés de décibels s'y combattent et y font alliance. Marseille est discordante, comme un orchestre symphonique avant le concert, lorsque chaque musicien accorde son instrument pour lui seul. Les grues qui tournent dans le ciel avec leurs...

Publié le 13/08/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Un jus de ciel bleu

Ciel bleu sur les banlieues, les blocs de gris et les bétons, les ballasts, les tags et les buissons des petits jardins. Ciel bleu dans la mer et sur les autobus climatisés. Ciel bleu sur la place des capucins et sa rue longue où brillent les tranches de pastèques, les fruits sur les étalages, les boîtes de thé et le tabac à chiquer. Ciel bleu, klaxons, balayettes et sacs en plastique,...

Publié le 28/06/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

En direction de la rue Sénac

J'ouvre ma fenêtre et je regarde le graff tracé à la hâte sur le mur d'en face. La rue aboutit à quelques marches qui mènent sur une place piétonne entourée de maisons ocre jaune et de terrasses de cafés. Le matin, des clients prennent leur petit-déjeuner penchés sur leur journal. Seule la moitié infèrieure de leur visage change. Leurs yeux demeurent identiques, scrutateurs : des yeux de...

Publié le 16/06/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

La minijupe

Une minijupe sur les fesses, elle achète un bouquet d'oeillets, rouges comme sa jupe. Un costaud aux cheveux filasses passe tout près, si près qu'on peut voir le tatouage à son bras et sentir l'odeur de tabac entre ses dents gâtées. Il lève les yeux sur elle et sourit. Des bruits diffus arrivent de loin. Un volet claque quelque part. Un chat débouche d'une ruelle. Il va miauler devant une...

Publié le 04/06/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 Suivant