Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écrire la ville

Tags relatifs

Dernières notes

Ombre fugitive

Il a commencé sa marche tard dans l'après-midi. Son ombre s'étire devant lui. Longue de plusieurs mètres. Son ombre fait plusieurs fois sa taille. Il aimerait en savoir l'exacte longueur, marcher d'un pas rapide et calculer le nombre de pas nécessaires, mais il n'y a pas moyen de fixer l'ombre, celle-ci s'étire au-dessus du trottoir, le long de la rue. Même s'il accélère et marche...

Publié le 20/08/2017 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Une dimension de l'indifférence

Le soleil se cache quelque part derrière un nuage. Pluie fine sur les toits. Pluie fine sur les trottoirs de la ville. Aux Réformés, les marchands de fleurs ont sorti leurs parapluies. Ils sont bleus et protègent tout un éventail de jeunes pousses vertes. Dans les rues autour de la gare, des hommes hébétés gisent dans les entrées des immeubles. Ils dorment, immobiles, sous l'influence de...

Publié le 23/03/2015 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Place forte

La place est toute vide, juste un chien, un chien maigre à poil long qui erre en faisant des allées et venues, et puis, marche vers la plage, et se contente de se promener en soulevant des petits grains de sable, des petits cailloux, une infinité de petits morceaux granuleux, comme un paysage lunaire. Pendant que je marche, l'image se déplace. Je vois les pans de mon manteau battre sur les...

Publié le 05/03/2015 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Passage piétons

Rires étouffés. éclats de voix à la dérive. les nuages ne bougent pas. une immobilité dans l'air, dans la lumière crépusculaire. tout le monde dehors à déambuler, ou assis sur des bancs dans la pénombre. les gens vont et viennent. des images qui bougent. des personnages qui surgissent d'un creux dans le trottoir, d'un renfoncement, d'une fente. Cris d'oiseaux. magnifiques oiseaux qui...

Publié le 03/03/2015 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Portrait de ville

Garder la rue comme poste d'observation du réel, dans son versant le plus sauvage, abandonnée à une économie de survie, celle des mendiants, des trafics, de la prostitution, occupant certains quartiers spécifiques, au sein d'un environnement syncopé et discordant. L'impression d'ensemble qui prédomine est celle d'un condensé d'images et de sons se succédant à un rythme soutenu, sans...

Publié le 14/11/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Les heures creuses

D'énormes nuages gonflés de pluie couvrent le sommet des immeubles. Assis à la table d'un café, il mange son hot-dog en faisant semblant de regarder la télé. Lorsqu'il a terminé, il se tamponne les lèvres avec une serviette en papier et traverse la pièce jusqu'aux toilettes où il se lave les mains. Ensuite, il sort. Une petite bruine tombe et il sent avec plaisir cette humidité froide sur...

Publié le 30/01/2014 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Poématique

Il fait froid. Il pleut. Il vase. C'est vraiment un temps dégueulasse. Dans les rues, c'est comme si l'heure du couvre-feu avait sonné. La vie s'écoule comme amortie. Je laisse errer mon regard sur la salle du bistrot. Par-delà une cloison de bois peint et de verre dépoli, des hommes épais rient au comptoir. Dehors, il y a des chantiers et des immeubles neufs avec des portes de plexiglas,...

Publié le 20/01/2013 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Rue Notre Dame des Grâces

Le soir sent les gaz de la rue. La lune s'est levée. Par moments, de légers nuages passent devant elle. Ils se colorent de nuances bleues. Sur le trottoir un chat rôde près d'un tas d'ordures. La pulsation sourde d'un autoradio se répand par les portières grandes ouvertes d'une voiture. Quelques secondes plus tard, le tintement d'un porte-clefs contre une porte. Un crachat qui explose en...

Publié le 23/12/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Changement d'heure

Le vieil homme sur le trottoir. voix aiguë. nasillarde. discours qui ne veut rien dire. Il est tapi entre deux automobiles en stationnement. Voiture de police qui tourne au coin de la rue. Gaz d'échappement. Une fille en pantalon rose. chaussures à talons exagérés. chevelure en désordre. Les hommes la dévisagent. Au marché des Capucins les mouches bourdonnent. Le sol est puant. Les gens...

Publié le 28/10/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Dimanche d'automne

Dans sa voiture, Andy Warhol remonte la rue battue par le vent. Le monde semble avoir perdu ses couleurs : le ciel gris terne, la lumière grise, les nuages sombres à l'horizon, la surface noire de la rue. Il s'arrête, coupe le moteur et aspire une grande bouffée d'air, puis il descend. L'air lui pique le visage. Il essaie de se protéger du vent en relevant le col de sa veste. Il a plu...

Publié le 01/10/2012 dans Plaques-sens... par Antonella FIORI | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant